'13 Reasons Why', pétage de plombs général

Catégorie Popcorn | Série / Publié le 25 Juin 2020

Le 11 mai dernier, Netflix prenait tout le monde de court en annonçant la sortie (le 5 juin) de la quatrième et dernière saison de '13 Reasons Why'. Beaucoup avait laissé cette série - pourtant la plus emblématique de la plateforme à son lancement -, aux oubliettes. Victime de son succès et de polémiques violentes sur des scènes particulièrement saisissantes de réalisme : le suicide de Hannah Baker (final de la saison 1), le viol de Tyler Down dans les toilettes avec un balais (final saison 2). Une partie des fans avait lâché prise. La saison 3, pourtant excellente dans sa seconde partie, était passée inaperçue. La série reflet d’une jeunesse américaine complètement déglinguée s’achève en ce mois de juin sur une saison 4, déroutante par ses coups de folie... et très réussie.

'13 Reasons Why' restera la série qui aura participé à la libération de la parole chez les adolescents sur des thématiques graves autour de la dépression, du suicide et du viol. Ses défauts principaux: trop bavarde, rythme irrégulier... sont gommés dans cette saison 4. Dynamique et passionnante, l’intrigue surfe sur une paranoïa d’ensemble qui gagne tout Liberty High School. Nous sommes en dernière année du lycée et les secrets du passé menacent leur avenir universitaire. De la fusillade dans les lycées aux violences policières, cette ultime saison use de thématiques au cœur d’une actualité brûlante aux Etats-Unis.

A l’écran, tous les personnages, sans exception, sont détruits psychologiquement. Ils sont en roue libre jusqu’au délire. Du réalisme on passe au surréalisme (d'où certaines scènes pouvant paraître carrément absurdes). Mention spéciale au personnage principal Clay Jensen, interprété par un Dylan Minnette impressionnant dans sa perte de contrôle. Le casting a grandit, gagné en maturité, rendant ces personnages très attachants, souvent émouvants. Les longs bavardages des saisons précédentes font place à des scènes très slasher movie, un genre inédit jusque là. On pense à 'Carrie', 'Donnie Darko', 'Souviens-toi l’été dernier', 'Vendredi 13'... A la manière de la formidable saison 3 de 'Stranger Things' les clins d’œil cinématographiques et pop culture fusent. '13 Reasons Why' s'est libéré. Bye bye Liberty High School!


Victor Genestar - Le Passionné
Un nouveau son, une expo, un ciné ? Méfiez-vous tout lui tient à cœur ! Avec sa plume aiguisée, quand tombe le verdict, c'est "L'amour et la violence"...

Autres articles Popcorn et Série

commentez cet article

Film of the week

83%

Top de la semaine

Top du mois

1603 vues
Les révélations sidérantes de 'Seaspiracy'
1390 vues
'Woke', Vincent Brasse en plein cœur
1041 vues
'Dan Bwa', la fête mauricienne selon Babani Soundsystem
892 vues
'Godzilla vs. Kong', gigantesque délire
876 vues
Dansez avec le nouveau Jungle !
875 vues
'The Dissident', magistral documentaire sur l’affaire Khashoggi
839 vues
De Bombay à New-York avec Davesar
822 vues
Prix Pritzker 2021: le bien-être l’emporte sur les paillettes
801 vues
'Le Serpent': De la Hippie Trail à la Freak (...)
793 vues
'Akelarre' met le feu au bûcher

Top 2021

1
1603 vues
Les révélations sidérantes de 'Seaspiracy'
2
1390 vues
'Woke', Vincent Brasse en plein cœur
3
1041 vues
'Dan Bwa', la fête mauricienne selon Babani Soundsystem