'Don’t Let Go', bienvenue dans La Quatrième Dimension?

Catégorie Popcorn | Cinéma / Publié le 28 Mai 2020

'La Quatrième Dimension' ('The Twilight Zone' en VO, la série télévisée américaine de science-fiction de 138 épisodes  lancée en 1959) est à la mode. Jordan Peele, le réalisateur américain dont la carrière a explosé avec l'excellent 'Get Out' (2017), a remis au goût du jour la mythique série sur CBS (depuis 2019). Les producteurs de 'Get Out' surfent sur cette vague et produisent 'Don’t Let Go' (aucun lien officiel avec le roman du même nom d'Harlan Coben), inédit en salles et qui sortira directement en dvd ce 1er juin du fait de la pandémie mondiale.

A la réalisation, l’américain Jacob Aaron Estes, l'homme derrière 'Mean Creek', son seul fait d’armes notable. 'Don’t Let Go', entre thriller et science-fiction, met en scène un pitch simple mais diablement intriguant: Le détective Jack Radcliff, dévasté par la mort brutale de sa famille proche, reçoit un appel téléphonique de sa nièce, récemment assassinée…

A l’écran, Jack Radcliff est incarné par David Oyelowo, acteur britannique dont l’interprétation du révérend Martin Luther King dans 'Selma' restera et lui vaudra une nomination au Golden Globe du meilleur acteur en 2015. Le reste du casting est plutôt limité (on notera le rôle de la jeune Storm Reid remarquée dans 'Twelve Years a Slave' de Steve McQueen). Excitant sur le papier, le film est sage malgré une intrigue captivante dès le départ. La faute à une réalisation sans imagination et un scénario davantage porté sur le thriller que la science-fiction. Dommage. Reste un film limité, un peu cheap, mais efficace. Comme un bon épisode de 'The Twilight Zone'.

Don't Let Go – 62%
De Jacob Aaron Estes
Avec David Oyelowo, Storm Reid, Mykelti Williamson...
Genre: SF / Thriller
Durée: 1h43
Visa: -12
Synopsis: Le détective Jack Radcliff reçoit un appel téléphonique de sa nièce, Ashley, récemment assassinée. A travers les univers parallèles, ils se battent pour résoudre le meurtre de l'adolescente avant qu'il ne puisse arriver...

Victor GENESTAR - Requiem for a Dream
Un nouveau son, une expo, un ciné ? Méfiez-vous tout lui tient à cœur ! Avec sa plume aiguisée, quand tombe le verdict, c'est "L'amour et la violence"...

Autres articles Popcorn et Cinéma

commentez cet article

Film of the week

88%

Top de la semaine

Top du mois

Top 2024

1
1203 vues
Il est l'heure de s'inscrire au concours Konpoz to (...)
2
944 vues
Manu Desroches, de 'La Terre' aux étoiles
3
909 vues
Déjà plus de 20,000 vues pour la vidéo du (...)