‘Midsommar’, le nouveau cauchemar signé Ari Aster

Catégorie Popcorn | Cinéma / Publié le 12 Août 2019

Ari Aster incarne, avec David Robert Mitchell (‘It follows’) et Jordan Peele (‘Get out’), la nouvelle vague US des réalisateurs de films d’horreur. Après le glaçant ‘Hereditary’ - son premier film sorti en 2018 -, le brillant réalisateur américain de 33 ans revient cette année avec ‘Midsommar’, un cauchemar d’une richesse étourdissante. Révélé le 3 juillet dernier, ‘Midsommar’ s’appuie sur les mêmes thématiques qu'‘Hereditary’ : traumatismes familiaux en tête, mais va plus loin, pour construire un film d’horreur totalement maîtrisé et particulièrement troublant.

Le pitch de départ, entre communauté isolée et voyage d'amis, fait inévitablement penser à ‘The Village’ de M. Night Shyamalan ou encore à ‘Hostel’ d’Eli Roth. Après une tragédie familiale, Dani (impeccable Florence Pugh, ‘Lady Macbeth’, 2016) et son petit ami Christian (Jake Reynor, ‘Sing Street’, 2016) se rendent en Suède, avec des amis (dont l’excellent Will Poulter - ‘Detroit’, 2017), pour assister à un festival dans un village isolé. Mais sous les habits blancs et les couronnes de fleurs se cachent un autre programme, plutôt cauchemardesque, entre suicide, sacrifice et rituel violents.

Comme dans ‘Hereditary’, Ari Aster laisse planer une tension constante tout au long du film et plonge graduellement ses personnages dans un chaos un peu fou. Loin des codes du genre, ‘Midsommar’ surprend par sa narration et séduit par sa photographie très travaillée. Entre horreur et thriller psychologique ‘Midsommar’ est une réussite un peu déroutante. Accrochez-vous !


Midsommar – 79%
Ari Aster
Avec Florence Pugh, Jake Reynor, Will Poulter
Genre: Horreur
Durée: 2h27min
Visa: -12
Synopsis: Dani et Christian sont sur le point de se séparer quand la famille de Dani est touchée par une tragédie. Attristé par le deuil de la jeune femme, Christian ne peut se résoudre à la laisser seule et l’emmène avec lui et ses amis à un festival estival qui n’a lieu qu'une fois tous les 90 ans et se déroule dans un village suédois isolé. Mais ce qui commence comme des vacances insouciantes dans un pays où le soleil ne se couche pas va vite prendre une tournure beaucoup plus sinistre et inquiétante.

Victor GENESTAR - Requiem for a Dream
Un nouveau son, une expo, un ciné ? Méfiez-vous tout lui tient à cœur ! Avec sa plume aiguisée, quand tombe le verdict, c'est "L'amour et la violence"...

Autres articles Popcorn et Cinéma

commentez cet article

Film of the week

88%

Top de la semaine

Top du mois

585 vues
Les horaires du festival LA ISLA 2068 ce samedi (...)
562 vues
Tout savoir sur les têtes d'affiches du festival LA (...)

Top 2024

1
1165 vues
Il est l'heure de s'inscrire au concours Konpoz to (...)
2
900 vues
Manu Desroches, de 'La Terre' aux étoiles
3
873 vues
Déjà plus de 20,000 vues pour la vidéo du (...)