'The Dissident', magistral documentaire sur l’affaire Khashoggi

Catégorie Popcorn | Cinéma / Publié le 26 Mars 2021

20 octobre 2018, Istanbul, consulat saoudien. Moqué, séquestré, étouffé dans un sac plastique, démembré avec une scie à os… Les dernières minutes de la vie de Jamal Khashoggi sont une atrocité. Le corps du journaliste saoudien le plus célèbre du monde finira (probablement) en cendres, quelques centaines de mètres plus loin, dans le brasero du jardin du consul qui aurait commandé 30 kilos de viande le jour même pour faire croire à un barbecue. Cette barbarie sans nom en a pourtant un: Mohammed ben Salmane ou MBS, jeune prince héritier d’un pays, l’Arabie saoudite, où la pensée unique est une reine incontestable. Dans 'The Dissident', magistral documentaire d’investigation de l’oscarisé Bryan Fogel, l’affaire Khashoggi devient l’affaire MBS, une charge implacable et saisissante contre les agissements d’un homme, d’une monarchie (et d’un monde) plus soucieux des arrangements géopolitiques que des droits de l’homme.

'The Dissident' retrace le parcours de Jamal Khashoggi, réformateur modéré devenu ennemi de la couronne. Dans un pays où toute voix dissonante est réduite au silence, Jamal Kashoggi a fui l’Arabie saoudite en septembre 2017, meurtri par la dégradation de ses droits fondamentaux. Les espoirs placés en MBS, jeune dirigeant à la vision moderne et arrivé au pouvoir 2017, semblent illusoires. Son programme Vision 2030 (émancipation des femmes, libération culturelle…), n’est qu’une stratégie de communication de plus pour Khashoggi, parti vivre aux Etats-Unis après 30 ans de travail proche de la couronne. Seul mais décidé, il deviendra une plume du Washington Post et un éditorialiste majeur du Moyen-Orient.

Le documentaire de Bryan Fogel, réalisateur oscarisé en 2017 pour 'Icarus' (un documentaire sur le dopage des athlètes russes), insiste sur l’importance du réseau social Twitter où 80% (!) de la population saoudienne s’y exprime (trop) librement. Riyad passe à l’attaque. Une armée de milliers d’hommes souris en main est mise en place par MBS, pour cibler les opposants à travers le monde et éradiquer toute contestation. La bataille en ligne fait rage entre les 'flies' du gouvernement et les 'bees' des opposants. Jamal Kashoggi, journaliste influent proche d'activistes anti-gouvernement et au compte Twitter suivi (usant du désormais célèbre # 'what do you know about bees') devient un traître, diffamé sur les réseaux sociaux par des milliers de faux comptes. Même Jeff Bezos, patron d’Amazon…et du Washington Post, sera victime d’une cyber-attaque de l’Arabie saoudite devenue maître dans l’art de l’espionnage.

Haletant et mené comme un thriller, 'The Dissident' devient glaçant dans sa dernière partie. Grâce aux images fournies par la police turque et aux enregistrements des renseignements turcs, Bryan Fogel retrace ce coup monté minutieusement par des hauts placés de la couronne pour éliminer Jamal Khashoggi. La culpabilité de MBS, dont l’ombre plane sur tout le documentaire, ne semble faire aucun doute. La CIA notamment conclura avec certitude que le jeune prince héritier a commandité le crime. Le silence des grandes puissances partenaires (France, Angleterre, Etats-Unis…), aux mains liées par des contrats pharamineux, est plus qu’accablant. Acculé, Donald Trump aura le mérite de l’honnêteté (un comble), en déclarant ne pas vouloir "détruire la relation économique" avec un pays dont les achats en armement sont trop importants pour être menacés….

Passionnant. Effrayant. Révoltant. 'The Dissident' est un documentaire remarquable, une dénonciation d’un monde où la moralité est pervertie par l’argent, et un hommage à un homme libre, passionné par son métier de journalisme d’investigation alors à l’aube d’une nouvelle vie…

 'The Dissident' est disponible à travers le monde sur les plateformes de vod (Canal Play, Orange, Apple tv…) et Amazon Prime. A ce jour, le film n’est pas visible à Maurice. Vous le trouverez sur des plateformes de streaming moins légales.

The Dissident – 98%
De Bryan Fogel
Avec No
Genre: Documentaire
Durée: 1h58
Visa: No
Synopsis: En 2018, le journaliste du Washington Post, Jamal Khashoggi, disparaît au consulat saoudien d’Istanbul, alors qu'il passait récupérer des papiers pour son futur mariage. Qui se cache derrière ce crime? Appuyé de preuves, d’images inédites et d’intervenants comme la fiancée de Jamal, Hatice Cengiz, la police et les procureurs turcs, tout désigne, malgré une dissimulation internationale, le prince héritier Mohammed Ben Salmane.

Victor GENESTAR - Requiem for a Dream
Un nouveau son, une expo, un ciné ? Méfiez-vous tout lui tient à cœur ! Avec sa plume aiguisée, quand tombe le verdict, c'est "L'amour et la violence"...

Autres articles Popcorn et Cinéma

commentez cet article

Film of the week

71%

Top de la semaine

Top du mois

883 vues
Avec 'Tipa', Ribongia poursuit son hommage à La Réunion... (...)
676 vues
La Isla 2068 reportée au samedi 21 mai 2022
590 vues
[vidéo] La Citadelle de Port-Louis ressuscite avec We Love (...)
552 vues
[60 secondes] Brian Lamoureux et son mur de Port-Louis
537 vues
'Biohackers', les nouveaux pirates

Top 2021

1
5196 vues
Two Motions, le nouveau duo électrique made in Mahébourg
2
2695 vues
Balade dans la nuit de Port-Louis avec Junior Marina
3
2466 vues
D’Eau Coulée à Paris, le nouveau monde de Greg