‘The Order’, sociétés secrètes et gros délire

Catégorie Popcorn | Série / Publié le 20 Mars 2019

Le 7 mars dernier, Netflix sortait la nouvelle série ‘The Order’, créée par Dennis Heaton (‘Ghost Wars’). Au programme de la magie noire, des loups garous et des sociétés secrètes, tout ça au sein de l’université fictive de Belgrave… la série aux allures de ‘Teen Wolf’ (Jeff Davis) a de quoi faire rêver les fans d’’Harry Potter et de ‘Twilight’… et en effrayer plus d’un ! Heureusement, ‘The Order’, pourtant commercialisée comme une série dramatique et d’horreur, ne se prend pas au sérieux et séduit par son ton décalé.

‘The Order’ raconte l’histoire de Jack Morton, étudiant à l’université de Belgrave qui veut absolument rejoindre le club très fermé de The Order of Blue Rose. Selon Jack et son grand-père, ce club serait la raison du suicide de sa mère que Jack souhaite venger. Fraichement arrivé sur le campus, il va tout faire pour percer le mystère.

Si le scénario, sur fond de battle entre magiciens et loups garous, peut paraître absurde, son traitement narratif et visuel, de plus en plus original au fil des épisodes, tient largement la route. Comme on peut s’y attendre avec ce genre de série teenage, ‘The Order’ accumule volontairement les stéréotypes et les clichés. On nage en plein délire, et on pense à ‘The Skulls’, le slasher movie qui surfait sur les mystères des sociétés secrètes dans les universités américaines. L’atmosphère de campus US, le cadre narratif plutôt séduisant, et des acteurs convaincants (Jake Manley en tête - Heroes Reborn), donnent de la consistance à l’histoire. Propulsée par une intrigue prometteuse, ‘The Order’ ne séduira pas particulièrement dans le registre horrifique. Visuellement très kitsch et souvent parodique, la série prend le contre-pied d’un ‘Twilight’, et convainc grâce à son humour décalé et son impertinence. Au final, une petite série un peu fauchée mais étonnamment sympathique.

Regardez la bande annonce de 'The Order': 


Aniouta COTEGAH - Juste la fin du monde
Jeune, libre et impertinente, avec Aniouta Cotegah le futur c'est maintenant. La nouvelle vague? Sa passion. Son idole? Xavier Dolan, forcément.

Autres articles Popcorn et Série

commentez cet article

Film of the week

70%

Top de la semaine

Top du mois

2484 vues
Le sud en ébullition avec Oeson, The Prophecy et (...)
2179 vues
Baba Gaïa, déesse des couleurs
1816 vues
L’envoûtement selon Saodaj’
1766 vues
So, la nouvelle face de l’électro mauricienne
1744 vues
Les 10 films que l’on attend le plus avant (...)
1731 vues
Les 16 travaux de Stephan Toussaint
1142 vues
Le Grenier de tous les fantasmes
1140 vues
Batuk secoue l’Afrique du Sud et la planète!
937 vues
Danielle Halbwachs, de retour sur ses terres
862 vues
LA ISLA 2068, en route pour le futur!

Top 2019

1
4671 vues
‘Serenity’: Mélodrame sous les tropiques
2
3448 vues
‘Serenity’, magnifique flop
3
2722 vues
Port-Louis Waterfront, le souffle du renouveau