[vidéo] La Citadelle de Port-Louis ressuscite avec We Love Maurice !

Catégorie Sortir | Ile Maurice / Publié le 21 Août 2021

Mission accomplie ! La Isla a réveillé le géant endormi du patrimoine mauricien, le temps d'une heure de musique intense, au cœur de la capitale mauricienne, avec le producteur italo-australien Ribongia en featuring avec la star mauricienne Jason Heerah. Ce septième épisode de We Love Maurice a mis sous les projecteurs la Citadelle, filmée comme jamais, dans un décor panoramique entre montagnes et port.

Dans notre démarche d’exploration et de sensibilisation aux trésors de l’île Maurice, nous avons rédigés au fil de la vidéo une cinquantaine de textes, en français et en anglais, pour raconter l’histoire de ce fort, autrefois totem de Port-Louis, mais aussi des alentours, du Champs de Mars au Caudan.

Depuis le point le plus haut de la Citadelle, face à une vue à couper le souffle, le duo Ribongia - Jason Heerah a proposé un répertoire explosif, composé de productions 100% Ribongia, dont 4 morceaux dévoilés en avant-première.

Bon voyage à Port-Louis !


Cette performance de 1h a été filmée sans public et diffusée en live streaming sur notre chaîne YouTube - La Isla TV le jeudi 19 août 2021. We Love Maurice est un projet imaginé par La Isla Social Club et soutenu par la MTPA, l'Office de Tourisme de l'île Maurice.

Anoushka Badi - L'Arty
De l'Inde à l'Ile Maurice, elle traque sur la toile les plus belles œuvres du monde. Littérature, Photographie, Architecture...ne cherchez pas c'est elle l'experte !

Autres articles Sortir et Ile Maurice

commentez cet article

Actuellement

LA ISLA 2068

Film of the week

72%

On écoute

89%

Top de la semaine

Top du mois

678 vues
Souvenirs de 'Dreamers Regeneration' au cœur de Port-Louis à (...)
583 vues
Les rues de Port-Louis chantent 'Pistas sale'
566 vues
La Isla fait sa grande fête electro au nouvel (...)

Top 2022

1
3035 vues
Le 'cri' poignant de Saodaj’
2
2555 vues
'Danse avec moi', la nouvelle balade de Zulu
3
2280 vues
"C'est tombé du ciel !", Ken Zo raconte la (...)