'Vivarium', bienvenue en enfer

Catégorie Popcorn | Cinéma / Publié le 14 Mai 2020

Sorti en salles en mars, quelques jours avant le confinement, 'Vivarium' est disponible sur quelques plateformes de streaming. Retour sur un film troublant récompensé à la Semaine Internationale de la Critique à Cannes.

Lorcan Finnegan, réalisateur irlandais de 40 ans, n’est plus un inconnu. Adepte du film de genre, entre horreur et science-fiction, 'Vivarium' est son second long-métrage. Son premier à dimension internationale. La faute à une histoire dingue, une dystopie qui a séduit la star Jesse Eisenberg (The Social Network) et Imogen Poots (Green Room). Les deux acteurs forment un couple trentenaire attachant, en quête d’une maison pour fonder un foyer. Ils seront de tous les plans. Leur recherche les 'perd' au N°9 d’une zone pavillonnaire étrange, où chaque maison est identique. Le cauchemar peut commencer. Car 'Vivarium' est un film radical, totalement minimaliste, qui malgré ses défauts, obsède longtemps après sa vision. Captivant puis frustrant, intrigant puis déroutant, 'Vivarium' est pensé comme un huis-clos à mi-chemin entre la satire sociale et le film de science-fiction. On se croirait dans un nouvel épisode de 'La Quatrième Dimension' ou de 'Black Mirror'. Lorcan Finnegan réussit, avec très peu d’effets et une esthétique glaçante (le réalisateur irlandais dit avoir été visuellement inspiré par une série de tableaux de Magritte, 'L’Empire des lumières'), a happé le spectateur dans cet enfer. Son film est un immense doigt d’honneur à nos sociétés matérialistes, à ces résidences sans âme, où tout est parallèle, tout est identique, comme un moule du (petit) rêve américain. Ne vous attendez pas à de grandes révélations. C’est cruel. Comme le monde.

Vivarium – 73%
De Lorcan Finnegan
Avec Jesse Eisenberg, Imogen Poots, Jonathan Aris...
Genre: SF
Durée: 1h38
Visa: -12
Synopsis: À la recherche de leur première maison, un jeune couple effectue une visite en compagnie d’un mystérieux agent immobilier et se retrouve pris au piège dans un étrange lotissement...

Victor GENESTAR - Requiem for a Dream
Un nouveau son, une expo, un ciné ? Méfiez-vous tout lui tient à cœur ! Avec sa plume aiguisée, quand tombe le verdict, c'est "L'amour et la violence"...

Autres articles Popcorn et Cinéma

commentez cet article

Film of the week

88%

Top de la semaine

Top du mois

Top 2024

1
1203 vues
Il est l'heure de s'inscrire au concours Konpoz to (...)
2
944 vues
Manu Desroches, de 'La Terre' aux étoiles
3
910 vues
Déjà plus de 20,000 vues pour la vidéo du (...)