Banksy, Paris, Graffiti

Catégorie Design | Art / Publié le 28 Janvier 2019

Artiste engagé, tagueur inspiré, génie hors-la-loi, …nombreux sont les termes qui peuvent qualifier Bansky, le street artist le plus mystérieux du monde, basé à Bristol en Angleterre. Alors qu’il conserve l’anonymat, Banksy, star du marché de l’art de rue, fascine. Rien que la semaine dernière, une de ses créations, réalisée en hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015 sur une porte du Bataclan, se faisait dérober à Paris dans la nuit du vendredi 25 janvier. Banksy vandalisé. La raison? Les œuvres de Banksy se vendent à prix d’or. En octobre 2018, lors d’une mise aux enchères par Sotheby’s, l’une de ses œuvres, ‘La Petite Fille au Ballon’ a été vendue à 1,2 millions d’euros. Toutefois, Banksy réservait une petite surprise. A peine le marteau clôturait la vente, un mécanisme dans le cadre faisait que l’œuvre s’autodétruisait! Une démarche anticapitaliste qui reflète l’opinion politique de l’artiste de rue. L'acheteur, lui, ne peut pas se plaindre: 'La Petite Fille au Ballon' version lambeaux vaut aujourd'hui bien plus!

Le discours engagé de Banksy se retrouve dans plusieurs de ses œuvres qui transmettent, notamment, avec humour et cynisme, des messages antimilitaristes et humanitaires. La défense des immigrés venus en Europe est l’un de ses thèmes de prédilection. Preuve que les tags et graffs, bien qu’illégaux, ont également du sens…et du poids.

Si Bristol, Londres et New-York sont ses villes de prédilection, il faut y ajouter maintenant Paris. Il y a un an, Banksy décrivait sur son compte Instagram l'une de ses œuvres peintes incognito dans la capitale française avec ce message: "50 ans depuis le soulèvement de Paris en 1968. Le lieu de naissance de l’art du pochoir moderne." En 2018, à l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés (le 20 juin chaque année), l'artiste a peint huit œuvres sur les murs de Paris, dont celle du Bataclan aujourd'hui disparue. C’est cette vision humaniste de l’artiste et d’un métier décrié que souhaite mettre en avant le Musée du Graffiti à Paris. Certaines œuvres de Banksy y seront exposées à partir du 1er juin prochain, …en présence ou non de Banksy, personne ne le saura! L’identité de l’artiste restant un mystère fascinant.

Aniouta COTEGAH - Juste la fin du monde
Jeune, libre et impertinente, avec Aniouta Cotegah le futur c'est maintenant. La nouvelle vague? Sa passion. Son idole? Xavier Dolan, forcément.

Autres articles Design et Art

commentez cet article

On lit

95%

Top de la semaine

Top du mois

2493 vues
Le sud en ébullition avec Oeson, The Prophecy et (...)
2188 vues
Baba Gaïa, déesse des couleurs
2028 vues
Les 10 films que l’on attend le plus avant (...)
1861 vues
L’envoûtement selon Saodaj’
1778 vues
So, la nouvelle face de l’électro mauricienne
1740 vues
Les 16 travaux de Stephan Toussaint
1157 vues
Batuk secoue l’Afrique du Sud et la planète!
1151 vues
Le Grenier de tous les fantasmes
945 vues
Danielle Halbwachs, de retour sur ses terres
871 vues
LA ISLA 2068, en route pour le futur!

Top 2019

1
4678 vues
‘Serenity’: Mélodrame sous les tropiques
2
3465 vues
‘Serenity’, magnifique flop
3
2730 vues
Port-Louis Waterfront, le souffle du renouveau