D’Eau Coulée à Paris, le nouveau monde de Greg

Catégorie Musique | News / Publié le 06 Août 2021

"Peu de gens le connaissent encore, mais sa notoriété devrait monter en flèche." Le 5 novembre 2017, La Isla rencontrait Greg, 16 ans, dans les rues d’Eau Coulée. La suite est une histoire de talents et de culot, beaucoup. Car il fallait oser et Greg l’a fait. Il a conquis Paris. Depuis ado, ce geek absolu des platines empêchait Eau Coulée de dormir. Eau Coulée c’est sa base, à Maurice, près de Curepipe: "C'est là d'où je viens, où j'ai passé mon adolescence et des nuits entières à perfectionner mes techniques de mix et de productions". On le savait fan de la scène electro française, en constante démarche de contact (via facebook) avec ses inspirations. Sa passion et sa persévérance lui ont ouvert les portes d’un nouveau monde. Aujourd’hui c’est à Paris que Greg habite… et secoue toute une clique avec des sets d’une incroyable énergie. 'Eau Coulée Smart City', son 1er EP, est dans les bacs. Un nom qui claque et qui donne des claques: "A l’époque, avec mes potes, on trouvait qu'on n'avait rien à envier aux fameuses villes intelligentes qui pousse un peu partout dans l'île." Greg, de retour des illustres Nuits Sonores, raconte Paris et cet EP explosif.

"'Eau Coulée Smart City' ça me ressemble, c’est un mélange de tous les genres musicaux que j’aime (techno, drum & bass, kuduro…), c’est de la 'club music' prête pour le dancefloor. J’ai ajouté une couleur locale. Je m'amuse à expérimenter le Shatta, un dérivé du Dancehall qui vient de Martinique, mais très présent à Maurice car repris par les producteurs et chanteurs locaux."  Avec ce premier EP, Greg s’est ouvert en grand la porte des médias les plus tendances dans le milieu: Tsugi, Resident Advisor, Trax, Capture (pour un set au Grand Palais à voir plus bas), Pan African Music et vient de publier ce jeudi son podcast avec Boiler Room. Du jamais vu pour un artiste mauricien.

Tout a commencé avec Bamao Yendé, le fondateur du label Boukan Records et véritable activiste de la fête parisienne nouvelle génération: "Au début, on se parlait sur Facebook, j’étais à Maurice et on s'échangeait du son. Puis on s’est retrouvé aux Electropicales de La Réunion où on était tous les deux programmés." La suite est une histoire de passions. Il signe avec Boukan Records et La Creole, deux électrons libres et terriblement créatifs de la scène underground parisienne. Puis, à Paris, c’est l’explosion: "L'été dernier il y a eu une soirée Boukan Records x La Creole x Rinse. C’est cette soirée qui fait la différence. C'est là où Rinse m'a proposé d'avoir mon émission chez eux, où j'ai rencontré Brice Coudert, qui signera mon premier EP sur son label Lavibe. Mais ça n’a pas été aussi simple que ça, je me suis pris beaucoup de vents, même par Brice d'ailleurs (rire) mais le résultat est là!" Car Brice Coudert c’est l’homme clé de la nouvelle nuit parisienne, l’homme derrière Concrete et Dehors Brut. Du très lourd.

De Paris, il n’en oublie pas Maurice. On l'attend de pied ferme: "Je ne sais pas encore quand je vais revenir, ça dépend plus de l'évolution de la crise sanitaire que de moi. Mais dès que possible... Pour me rapprocher de Maurice, j'ai souhaité que ça soit Emil Movsisyan (ex du squad The Primative Ö) qui fasse le visu de l’EP. On s'est rencontré à Maurice, et il identifie très bien les délires dans lesquels je suis, tant musicalement que visuellement."

Aujourd’hui, Greg collabore avec Kampire, Ela Minus, Teki Latex, pour ne citer que les derniers noms… Durant cet été français, Greg a tourné comme jamais, signe de son nouveau statut de DJ-Producteur qui monte: "Je n'ai jamais eu autant de dates que cet été. Avec The Peacock Society (le grand festival électronique parisien) en B2B avec King Doudou - avec qui j'ai fait ‘Dembow Tronico’ un des morceaux de l'EP (à écouter plus bas) -, sur le stage Underscope et aux Nuits Sonores (festival pionnier en Europe en matière de musique électronique, basé à Lyon) en B2B avec Bamao Yendé." Greg est dans la cour des grands, déjà.

La Isla a vu germer le phénomène Greg: on se souvient d’un Dreamers 7 bouillant qui restera dans les mémoires avec son t-shirt de Boukan Records déjà fièrement arboré (voir un extrait de son set), et du lancement du festival La Isla 2068 avec Greg en ouverture. A l’époque, signe annonciateur d’un état d’esprit déterminé, Greg parlait comme à un pote à Benjamin Diamond icône pionnière de la French Touch et tête d’affiche du festival. Il n’avait que 17 ans. En septembre 2018, juste avant son set pour Dreamers, Greg nous racontait: "Je n’ai pas eu l'occasion d'aller à une soirée Boukan Records. Mais ce qui sort sur le label me donne déjà une idée de l'ambiance là-bas. Ça doit être super étonnant!" Aujourd’hui, c’est lui qui met l’ambiance... et pas qu’un peu. Ses vidéos Instagram, où Greg, en sueur, fait danser à un niveau de BPM indécent un public en transe, l’atteste. D’ailleurs Greg, en 2021, où fait-on le mieux la fête à Paris? "Le Chinois, La Machine Du Moulin Rouge, La Rotonde...!" Greg, le mec qui trace sa route.

Ecoutez 'Dembow Tronico' extrait d''Eau Coulée Smart City':


Greg au Grand Palais pour Capture:


Victor GENESTAR - Requiem for a Dream
Un nouveau son, une expo, un ciné ? Méfiez-vous tout lui tient à cœur ! Avec sa plume aiguisée, quand tombe le verdict, c'est "L'amour et la violence"...

Autres articles Musique et News

commentez cet article

On écoute

87%

Top de la semaine

Top du mois

885 vues
Avec 'Tipa', Ribongia poursuit son hommage à La Réunion... (...)
676 vues
La Isla 2068 reportée au samedi 21 mai 2022
593 vues
[vidéo] La Citadelle de Port-Louis ressuscite avec We Love (...)
552 vues
[60 secondes] Brian Lamoureux et son mur de Port-Louis
537 vues
'Biohackers', les nouveaux pirates

Top 2021

1
5196 vues
Two Motions, le nouveau duo électrique made in Mahébourg
2
2695 vues
Balade dans la nuit de Port-Louis avec Junior Marina
3
2467 vues
D’Eau Coulée à Paris, le nouveau monde de Greg