Des Grammys GRL PWR

Catégorie Musique | News / Publié le 11 Février 2019

La 61e cérémonie des Grammy Awards, c’était dimanche 10 février. Le gratin du showbiz était présent à Los Angeles. Lors de ces cérémonies très américaines, on s’attend toujours à des monologues larmoyants, et des stars qui redoublent d’imagination et d’extravagance pour leurs vêtements. Mais, sous toute cette poudre aux yeux, il arrive parfois d’assister à des performances vocales et scéniques extraordinaires… 

Cette année, les Grammys ont été marqués par un palmarès très féminin. Et cela dès les nominations. Le ton de la soirée fut donné quand Alicia Keys, en parfaite maîtresse de cérémonie, accueillie Michelle Obama, l’ex Première dame des États-Unis, grande surprise de la soirée. 

Celui qui aura brillé par ses quatre récompenses majeures, mais surtout par son absence, est le chanteur Childish Gambino, alter-ego musical du comédien Donald Glover (‘Atlanta’, ‘Community’). ‘This Is America’ a remporté plusieurs récompenses, notamment celle de la ‘Chanson de l’année’. Souvenez-vous, elle avait fait sensation avec son message politiquement incorrect et sa vidéo provocatrice, qui dénonçait crûment les problèmes de société en Amérique, en Mai dernier. Le rappeur a par contre boudé la cérémonie, comme plusieurs de ses amis, Kendrick Lamar, Jay-Z ou Rihanna. La raison invoquée par certains : les faux pas de la Recording Academy, organisateur des Grammys.

Le show a réservé des performances mémorables : Lady Gaga tout d’abord, très intense dans son interprétation du tube ’Shallow’. Elle a remporté trois Grammys : ‘Meilleure performance Pop solo’ pour sa chanson ‘Joanne’, ainsi que ‘Meilleure performance Pop en duo’ et ‘Meilleure chanson écrite pour un média visuel’ pour le très beau ‘Shallow’, enregistré avec Bradley Cooper pour le film ‘A Star Is Born’. La chanteuse Janelle Monae a électrifié la scène avec sa performance sur ‘Make Me Feel’, en vociférant : "Let the vagina have a Monologue !". A saluer aussi, les performances de la grande gagnante de ‘L’album de l’année’, Kacey Musgraves pour sa musique Country; les icônes de la musique américaine Dolly Parton et Diana Ross ; l’envoûtante H.E.R, gagnante du ‘Meilleur album R&B’ ; et aussi, Cardi B qui est à présent la première femme à avoir remporté le prix du ‘Meilleur album Rap solo’. Côté Electro, on se réjouit du succès - inattendu - de Justice sur leur album live remixé : ‘Woman Worldwide’. Le duo français conquiert une nouvelle fois l’Amérique après le succès de leur premier album (‘cross’ en 2007) et de leur tournée ‘Across the Universe’. Un beau palmarès pour une soirée lourde en revendications sociales… parsemée d’éclairs !

Les grands gagnants des 61ème Grammy Awards

Album de l'année : Kacey Musgraves - Golden Hour                   

Chanson de l'année, attribué aux auteurs/compositeurs : Childish Gambino - This Is America

Meilleur single de l'année : This Is America, Childish Gambino

Meilleur nouvel artiste : Dua Lipa

Meilleure performance pop : Joanne (Where Do You Think You're Goin'?) de Lady Gaga

Meilleur duo pop : Shallow, Lady Gaga & Bradley Cooper

Meilleur album pop vocal : Sweetner, Ariana Grande

Meilleur album électro : Woman Worldwide, Justice

Meilleure performance rock : When Bad Does Good, Chris Cornell

Meilleur album rock : From the Fires, Greta Van Fleet

Meilleur rap : God's Plan, Drake

Meilleur album de rap : Invasion of Privacy, Cardi B

Les autres récompenses principales de la soirée

- Meilleur album country : Space Cowboy, Kacey Musgraves

- Meilleur album New Age : Opium Moon, Opium Moon

- Meilleur album de jazz vocal : The Window, Cecile McLorin Salvant

- Meilleur album de jazz instrumental : Emanon, The Wayne Shorter Quartet

- Meilleur album de Gospel : Hiding Place, Tori Kelly

- Meilleur album de blues traditionnel : The Blues Is Alive And Well, Buddy Guy

- Meilleur album folk : All Ashore, Punch Brothers

- Meilleur album reggae : 44/876, Sting & Shaggy

- Meilleur album de musique du monde : Freedom, Soweto Gospel Choir

- Meilleur album pour une production visuelle : Black Panther, Ludwig Goransson

- Meilleure chanson de film : Shallow, Lady Gaga & Bradley Cooper

- Meilleure musique de film : Quincy, Quincy jones

- Producteur de l'année : Pharrell Williams

- Meilleur clip : This Is America, Childish Gambino

Stacy FEVRIER - The Butterfly Effect
L’art d’être partout, avec toujours un coup d’avance, c’est Stacy Février. Suivez ici, et nulle part ailleurs, les nouveaux héros de la culture mauricienne et internationale.

Autres articles Musique et News

commentez cet article

On écoute

79%

Top de la semaine

Top du mois

4128 vues
AnneGa, la future pop star mauricienne
2526 vues
Natty Gong en freestyle dans les rues de Londres (...)
2142 vues
Roots Blakarol, vibrations reggae de Camp Carol sur le (...)
1474 vues
Le Beau Plan Creative Park aux couleurs de Dreamers (...)
1397 vues
Les nouvelles étoiles de Konpoz to Lamizik
1358 vues
Le tour du monde musical de Jason Heerah
1192 vues
Realiz to bann rev, ‘l’hymne à la motivation’ d’Osmosis (...)
1107 vues
La finale de tous les espoirs
955 vues
Fridays for Future Mauritius, dans le sillage de Greta (...)
781 vues
NCA, le street artist écolo

Top 2019

1
5771 vues
Le nouveau clip très ‘hot’ de Saodaj’
2
5139 vues
‘Serenity’: Mélodrame sous les tropiques
3
4200 vues
‘Serenity’, magnifique flop