La culture électronique électrise la Philharmonie de Paris

Catégorie Musique / Publié le 18 Avril 2019

Le vaisseau de Jean Nouvel, inauguré en 2015 à Paris dans la Cité de la Musique et habitué des programmations avant-gardistes, entretient une relation étroite et naturelle avec les musiques électroniques. Du 9 avril au 11 août, ce lieu phare de la musique, organise une exposition d’envergure sur la musique électronique, intitulée ‘’Electro, de Kraftwerk à Daft Punk’. Au programme, l’exploration du genre musicale, sa création, ses innovations, son évolution et l’immense culture qui s’est construite autour d’elle. 

Née il y a plus de trente ans dans les clubs underground de Chicago et Détroit, la musique électronique fait pulser la planète à 125 BPM (beats per minutes). Depuis 2000, l’électro dépasse largement les frontières de la musique pour également s’imposer comme un mouvement culturel et artistique majeure. Oui l’électro n’est plus underground. Adoptée dans un premier temps par la communauté LGBT et les activistes des free-party qui ont donné une dimension politique à cette musique, l’électro s’est aujourd’hui démocratisée. 

Pour célébrer ce genre musical explosif, la Philharmonie de Paris propose une expérience immersive qui appel aux sens et rappel l’énergie folle de cette scène musicale. L’exposition propose une bande-son exceptionnel composée de 11 mixes réalisés par Laurent Garnier, le producteur français de musique électronique le plus réputé. Ce même Laurent Garnier avait déjà été programmé lors des festivités inaugurales de Kraftwerk, en passant par la French Touch et la trajectoire exceptionnelle des Daft Punk, duo symbolique d’une musique passée de l’ombre poisseuse des clubs de quartier à la lumière des festivals et des médias. La star de Détroit Jeff Mills s’est déplacée avec Laurent Garnier pour l’ouverture de l’exposition et rencontrer le public. Afin de prolonger l’expérience, l’évènement offre également une scénographie signée par l’agence 1024 Architecture. Plusieurs de leurs œuvres y seront exposées dont le ‘Square Cube’. Si vous êtes à Paris, c’est bien l’expo qu’il faut voir en ce moment. 

Aniouta COTEGAH - Juste la fin du monde
Jeune, libre et impertinente, avec Aniouta Cotegah le futur c'est maintenant. La nouvelle vague? Sa passion. Son idole? Xavier Dolan, forcément.

Autres articles Musique

commentez cet article

On écoute

79%

Top de la semaine

Top du mois

1607 vues
Tanzii, quand dessin rime avec magie!
1296 vues
Les artistes qui vont secouer le Kaz'Out 2019!
1243 vues
Lolita Lélé, le nouveau tube de Batuk et Les (...)
1204 vues
Natty Gong en freestyle dans les rues de Londres (...)
1117 vues
Ici c’est Paris Mauritian All Stars !
1086 vues
Le Beau Plan Creative Park aux couleurs de Dreamers (...)
1045 vues
Realiz to bann rev, ‘l’hymne à la motivation’ d’Osmosis (...)
1026 vues
D&L, pour une industrie de la mode éthique à (...)
947 vues
Labelle, La Réunion du futur
868 vues
Junior Marina, de Konpoz to Lamizik à Dreamers X

Top 2019

1
5588 vues
Le nouveau clip très ‘hot’ de Saodaj’
2
5062 vues
‘Serenity’: Mélodrame sous les tropiques
3
4087 vues
‘Serenity’, magnifique flop