La Grande Guerre selon Sam Mendes

Catégorie Popcorn | Cinéma / Publié le 20 Janvier 2020

Breaking news : Le 9 février prochain, l’Oscar du meilleur réalisateur sera décerné à Sam Mendes. Le réalisateur d 'American Beauty’ et de 'Skyfall' signe un tour de force avec '1917', son huitième long, filmé sous la forme d’un unique plan séquence. Virtuose.

Immersion dans les entrailles de la première guerre mondiale, '1917' suit le périple de deux soldats anglais (incarnés par George MacKay et Dean-Charles Chapman) devant traverser les lignes ennemies pour avertir d’une attaque imminente. On pense au chef d’œuvre de Kubrick, 'Les Sentiers de la gloire', le temps de cette introduction brillante dans les tranchées infinies du camps allié (près de 1,5 kilomètres de tranchées ont été creusées pour les besoins du film). Au cœur d’une guerre d'usure et de scènes graphiques difficilement supportables, on est scotché par la beauté de certaines scènes et la légèreté des mouvements de caméra… Car '1917' est techniquement saisissant. Tourné comme un seul plan séquence (en réalité un 'collage' de plusieurs longues prises), le film oscille entre le réalisme effrayant d’une guerre sans fin, et des scènes plus allégoriques, pas forcément cohérentes, mais dont la portée poétique fait la beauté du film. Après 'Jarhead' (2006) sur la guerre en Irak, Sam Mendes réalise ici son second film de guerre. Un coup de maître, une vraie expérience de cinéma, que les cinéphiles de l’île Maurice n’auront certainement pas l’occasion de vivre en salles à Maurice. No comment.

1917 – 81%
De Sam Mendes
Avec George MacKay, Dean-Charles Chapman, Colin Firth...
Genre: Film de guerre - historique
Durée: 1h58
Visa: Tous publics avec avertissement
Synopsis: Schofield et Blake, deux jeunes soldats britanniques, se voient assigner une mission à proprement parler impossible. Porteurs d’un message qui pourrait empêcher une attaque dévastatrice et la mort de centaines de soldats, dont le frère de Blake, ils se lancent dans une véritable course contre la montre, derrière les lignes ennemies.

Victor GENESTAR - Requiem for a Dream
Un nouveau son, une expo, un ciné ? Méfiez-vous tout lui tient à cœur ! Avec sa plume aiguisée, quand tombe le verdict, c'est "L'amour et la violence"...

Autres articles Popcorn et Cinéma

commentez cet article

Film of the week

78%

Nos critiques

78%
de Aaron Sorkin
80%
de Gerard Bush & Christopher Renz
86%
de Craig Zobel
79%
de Spike Lee
75%
de Destin Daniel Cretton
Dans les salles

Top de la semaine

Top du mois

2202 vues
Le voile se lève sur le Kaz'Out 2020!
1551 vues
Stelio, de l'amour et des rêves rodriguais
905 vues
Pangar, La Réunion crépite !
791 vues
'The Haunting of Bly Manor' un frisson d'impatience
764 vues
Quand la reine de Saba inspire Batuk
669 vues
La Isla 2068, c’est (re)parti !
652 vues
Le line-up du festival La Isla 2068 #3 dévoilé (...)
618 vues
Woodkid, 7 ans après...
600 vues
[Vidéo] Annega en live sur 'Home' @ Dreamers
589 vues
La rébellion techno-pop d'Ela Minus

Top 2020

1
12163 vues
'To merit enn kouronn', magnifique cri du cœur de (...)
2
6080 vues
Malaïka met le feu à La Réunion
3
5711 vues
Blakkayo: "Le futur se construit avec les jeunes d'aujourd'hui"