La résurrection du théâtre de Port-Louis

Catégorie Idées | Histoire & Patrimoine / Publié le 12 Octobre 2018

Le théâtre de Port-Louis est mort, vive le théâtre de Port-Louis! Il s’agit bien là d’une résurrection. Fermé depuis 2008, abandonné scandaleusement pendant dix ans, veillé amoureusement par son ange gardien, l’ancien éclairagiste du théâtre, Eddy Lamour, le théâtre de Port-Louis, construit en 1822, a traversé bien des tumultes. Le plus vieux théâtre de l’océan Indien, symbole évident de la culture mauricienne, tant par sa situation géographique (au cœur du vieux Port-Louis) que par son ancienneté, va rouvrir ses portes. Le chantier, bien plus conséquent qu’imaginé, pourrait se terminer fin 2019.

Cette semaine nous avons sauté les barrières. Plus de Eddy Lamour à l’horizon pour nous ouvrir les portes. Il faut se faufiler, discrètement, pour apercevoir quelle souffrance endure actuellement le théâtre. Désossé, l'intérieur du théâtre est méconnaissable. Seuls la coupole trompe l’œil du belge Vandermeersch, le vieux parquet et les piliers en pierres semblent rester d’époque. Ce ravalement brutal semblait inévitable tant son état, du toit aux coulisses en passant par la moisissure des murs et fauteuils, était déplorable. Les travaux, annoncés en deux phases (le toit et l’annexe avant, le cœur du théâtre après), sont une excellente nouvelle. L'utilisation artistique du théâtre, dynamique et créative espérons-le, sera un autre débat. On évoque l'ouverture d'un café dans l’annexe du théâtre. Une autre bonne nouvelle. Car c’est un lieu de vie quotidien que doit aspirer redevenir le théâtre.

Daniel Laurent, le maire de Port-Louis, que nous avions rencontré en décembre 2017 dans le cadre de notre collaboration avec le festival Porlwi, disait alors du théâtre : « Le théâtre de Port-Louis devrait rouvrir en 2019 ou 2020. La mairie souhaite soutenir les artistes mauriciens et la culture. Dans cette optique de valorisation, nous cherchons un professionnel du monde du spectacle qui puisse prendre en charge la partie artistique. Les choses avancent vite. Comme vous le savez, la première phase du chantier concerne la toiture du théâtre. L’eau s’infiltre dans les murs et l’urgence était d’y remédier au plus vite. Les travaux s’étendront sur 14 à 16 mois. En parallèle, nous lancerons en 2018 l’appel d’offres pour la seconde et dernière phase de travaux : la rénovation de l’intérieur. » Plus de 10 mois sont passés et les promesses, pour l’instant, tiennent. Chantier à suivre...

Victor GENESTAR - Requiem for a Dream
Un nouveau son, une expo, un ciné ? Méfiez-vous tout lui tient à cœur ! Avec sa plume aiguisée, quand tombe le verdict, c'est "L'amour et la violence"...

Autres articles Idées et Histoire & Patrimoine

commentez cet article

Film of the week

91%

On écoute

79%

Top de la semaine

Top du mois

4131 vues
AnneGa, la future pop star mauricienne
2526 vues
Natty Gong en freestyle dans les rues de Londres (...)
2142 vues
Roots Blakarol, vibrations reggae de Camp Carol sur le (...)
1475 vues
Le Beau Plan Creative Park aux couleurs de Dreamers (...)
1397 vues
Les nouvelles étoiles de Konpoz to Lamizik
1359 vues
Le tour du monde musical de Jason Heerah
1194 vues
Realiz to bann rev, ‘l’hymne à la motivation’ d’Osmosis (...)
1108 vues
La finale de tous les espoirs
961 vues
Fridays for Future Mauritius, dans le sillage de Greta (...)
781 vues
NCA, le street artist écolo

Top 2019

1
5771 vues
Le nouveau clip très ‘hot’ de Saodaj’
2
5140 vues
‘Serenity’: Mélodrame sous les tropiques
3
4200 vues
‘Serenity’, magnifique flop