La série où Hitler dirige les Etats-Unis !

Catégorie Popcorn | Série / Publié le 03 Décembre 2015

L’inadaptable arrive sur nos écrans ! Le roman du maître de la SF Philip K. Dick "The Man In The High Castle" écrit en 1962 a été adapté en série. Ce livre de l'auteur de Blade Runner et Minority Report raconte une histoire de dingue : Les Etats-Unis ont perdu la seconde guerre mondiale, Hitler est toujours en vie et l’Allemagne Nazie occupe l’Amérique ! Une vague de résistances tente alors de semer le trouble dans l'amérique des années 60…

Produite par Ridley Scott et Amazon, la saison 1 est déjà disponible dans son intégralité sur la plateforme Amazon. 10 épisodes de 52 minutes diffusées d’un trait. Une stratégie de diffusion à la Netflix qui a fait ses preuves. Le buzz pour cette nouvelle série est en train de monter doucement mais surement.

Verdict ? Production ambitieuse et stylée, acteurs méconnus mais attachants (Alexa Davalos et Rupert Evans), scénario fou, les premiers épisodes de cette première saison sont fascinants. Bonne nouvelle plusieurs saisons sont programmées !


Davor The Creator - Le Geek
Il dévore les séries comme un paquet de Twisties et les torrents sont ses meilleurs amis ! Son Dieu ? J.J. Abrams...

Autres articles Popcorn et Série

commentez cet article

Film of the week

69%

Top de la semaine

Top du mois

1577 vues
Tanzii, quand dessin rime avec magie!
1226 vues
Les artistes qui vont secouer le Kaz'Out 2019!
1224 vues
Lolita Lélé, le nouveau tube de Batuk et Les (...)
1084 vues
Ici c’est Paris Mauritian All Stars !
1055 vues
Pascal Pierre, le ‘Guru’ de la musique électronique mauricienne
999 vues
Realiz to bann rev, ‘l’hymne à la motivation’ d’Osmosis (...)
996 vues
D&L, pour une industrie de la mode éthique à (...)
932 vues
Labelle, La Réunion du futur
849 vues
Junior Marina, de Konpoz to Lamizik à Dreamers X
810 vues
Rasinn Kare met le monde à l’envers !

Top 2019

1
5542 vues
Le nouveau clip très ‘hot’ de Saodaj’
2
5052 vues
‘Serenity’: Mélodrame sous les tropiques
3
4067 vues
‘Serenity’, magnifique flop