La sortie cinéma : Rogue One: A Star Wars Story de Gareth Edwards  

Catégorie Popcorn | Cinéma / Publié le 22 Décembre 2016

Vous êtes fan de Star Wars ? Vous savez donc depuis 2 ans que Rogue One: A Star Wars Story, est le premier de l'un des trois spin-offs de la saga prévus d'ici 2020. Le film sorti mondialement mi-décembre découle d'une nouvelle stratégie de Disney qui a acheté à Lucasfilm les droits de Star Wars.

Pour les novices, Rogue One n'est donc pas une suite du dernier Star Wars (Le Réveil de La Force), celle-ci étant prévue pour fin 2017, mais un film dérivé dont l'histoire se déroule juste avant 1977, soit avant l'épisode IV (Un nouvel Espoir) alors que l'Etoile de la Mort est en construction. Vous nous suivez ? Pour vous y retrouver lire notre article : Star Wars: 5 films prévus d'ici 2020.

Le réalisateur Gareth Edwards (réalisateur habile du sous-estimé Godzilla) a voulu créer un film plus réaliste que les anciens épisodes de Star Wars, avec beaucoup plus de scènes d'action. Un pari risqué, mais réussi. On pense à Mad Max pour le côté rebelle et le look des personnages. Un univers fort et bien différent de celui plus lissé de la saga Star Wars. A peine sorti, le film bat déjà des records. Il réalise le meilleur démarrage de l'année 2016 en France avec 1,8 million de téléspectateurs en salles et devance ainsi Deadpool (1,57 million) et Zootopia (1,55 million). 

Ce spin-off marque aussi le retour (très attendu!) de Dark Vador invisible depuis 11 ans. Sa voix est interprétée par James Earl Jones, qui avait déjà fait le doublage pour les épisodes III, IV, V et VI. Côté acteurs, on remarque une certaine volonté de miser sur des héroïnes féminines. Une démarche volontaire de Kathleen Kennedy (la productrice de Spielberg) nouvelle présidente de Lucasfilm, désignée personnellement par Georges Lucas en 2012. Après Daisy Ridley qui jouait Rey (un des rôles principaux du Réveil de la Force), c'est la belle Felicity Jones (Une merveilleuse histoire du temps) qui incarne le personnage principal de Rogue One, Jyn Esro. L'Australien Ben Mendelson se met dans la peau du méchant, comme à son habitude (l'acteur enchaînant les personnages de bad guy depuis son rôle dans l'excellent film Animal Kingdom).

Enfin, côté scénario, l’expérimenté Tony Gilroy (Jason Bourne) s'en est chargé, épaulé par... Chris Weiltz, un habitué des comédies (American Pie, La Famille Foldingue). Plein de changements donc, mais visiblement pour le meilleur ! De quoi largement faire perdurer ce nouveau souffle apporté à la saga depuis Le Réveil de La Force...

Le Tour du Monde des Critiques : 

LA ISLA : 3/5

ALLOCINE : 3.6/5 (presse) et 4.4/5 (spectateurs)

IMDB : 8.2/10

ROTTEN TOMATOES : 90%


Le film est diffusé dans les Cinémas MCiné Flacq et Trianon à 10h30, 13h, 18h et 21h et Novelty Curepipe à 10h et 16h30.


Dernier train pour Busan – 88%
Sang-Ho Yeon
Misitia Ravaloson - La Profileuse
Fraîchement débarquée de Madagascar son île natale et passionnée d'investigation, Misitia traque l'info comme personne. Attention rien ne lui échappe !

Autres articles Popcorn et Cinéma

commentez cet article

Film of the week

88%

Top de la semaine

Top du mois

Top 2024

1
1203 vues
Il est l'heure de s'inscrire au concours Konpoz to (...)
2
944 vues
Manu Desroches, de 'La Terre' aux étoiles
3
909 vues
Déjà plus de 20,000 vues pour la vidéo du (...)