Le Daim: Dupieux, Dujardin et un blouson

Catégorie Popcorn | Cinéma / Publié le 21 Juin 2019

L’absurdité est un art et Quentin Dupieux en est le maître. Difficile de ne pas laisser s’échapper des "WTF?" en regardant les films du réalisateur français: ‘Rubber’ (ou l’histoire d’un pneu serial killer), ‘Réalité’, ou ‘Au Poste’. Son dernier film, ‘Le Daim’, sorti en France le 19 juin dernier et cité dans notre Top 10 des films les plus attendus de l’année, ne fait pas exception. Quentin Dupieux, alias Mr. Oizo (son pseudonyme de producteur de musique électro), grand adepte des films conceptuels, signe son huitième long métrage, avec brio.

‘Le Daim’, présenté à Cannes en ouverture de la Quinzaine des réalisateurs, suit Georges, un homme complètement paumé (Jean Dujardin), qui s’achète un blouson en daim. Il rencontre une serveuse, Denise (Adèle Haenel), dans un bar de montagne. Les deux jouent une partie de poker menteur diabolique. Suite à une discussion avec le blouson (qui est au final un protagoniste à part entière), Georges devient un serial killer. Scénario absurde, mais réaliste, sur une sorte de descente aux enfers de la mégalomanie. Pour le réalisateur habitué aux films-perchés, c’est une première ! 

Résultat, après une heure et dix-sept minutes du film, on tombe sous le charme. Jean Dujardin en mode cow-boy anachronique est complètement habité par le personnage. Après Brice de Nice, Octave dans ’99 Francs’, l’agent ‘OSS 117’, ou tout récemment, Jacques Pora dans ‘I feel good’ (2018), Jean Dujardin n’en est pas à sa première interprétation d’un quadragénaire loufoque. Mais le charme du film, tourné dans les Pyrénées-Atlantiques et d’autres régions de la vallée d’Aspe, c’est sa mise en scène classieuse et son esthétique. La photographie de camaïeu de brun, orange et marron est très belle. La patte habituelle d’un réalisateur (et scénariste) à part, qui a baigné dans l’esthétisme décalée et travaillée de son personnage électro Mr.Oizo. 

Rien que pour cela, cette atmosphère si originale, ‘Le Daim’ vaut largement le détour. Et si vous êtes fan d’humour absurde, le film vous emportera! Pour son prochain film, Quentin Dupieux ne retournera pas sa veste, et annonce ‘Mandibules’ avec comme star… une mouche géante. Perché Mr. Oizo!

Le Daim – 73%
De Quentin Dupieux
Avec Jean Dujardin, Adèle Haenel, Albert Delpy
Genre: Comédie
Durée: 1h17min
Synopsis: Georges, 44 ans, et son blouson, 100% daim, ont un projet.

Stacy FEVRIER - The Butterfly Effect
L’art d’être partout, avec toujours un coup d’avance, c’est Stacy Février. Suivez ici, et nulle part ailleurs, les nouveaux héros de la culture mauricienne et internationale.

Autres articles Popcorn et Cinéma

commentez cet article

Film of the week

60%

Nos critiques

60%
Luc Besson
69%
de André Øvredal
79%
Ari Aster
64%
de Alexandre Aja
80%
de Josh Cooley
Dans les salles

Top de la semaine

Top du mois

1607 vues
Tanzii, quand dessin rime avec magie!
1296 vues
Les artistes qui vont secouer le Kaz'Out 2019!
1244 vues
Lolita Lélé, le nouveau tube de Batuk et Les (...)
1206 vues
Natty Gong en freestyle dans les rues de Londres (...)
1118 vues
Ici c’est Paris Mauritian All Stars !
1086 vues
Le Beau Plan Creative Park aux couleurs de Dreamers (...)
1045 vues
Realiz to bann rev, ‘l’hymne à la motivation’ d’Osmosis (...)
1026 vues
D&L, pour une industrie de la mode éthique à (...)
947 vues
Labelle, La Réunion du futur
869 vues
Junior Marina, de Konpoz to Lamizik à Dreamers X

Top 2019

1
5588 vues
Le nouveau clip très ‘hot’ de Saodaj’
2
5062 vues
‘Serenity’: Mélodrame sous les tropiques
3
4087 vues
‘Serenity’, magnifique flop