Le mystère Dombeya plane sur la vallée de Ferney

Catégorie Sortir | Ile Maurice / Publié le 21 Octobre 2017

Il fallait oser. Roberto Reine de Carthage l’a fait. Le fondateur du festival Dombeya, s'est lancé un pari étonnant : ne pas dévoiler la programmation de la troisième édition du festival de musique le plus populaire de la partie sud de l’île. Les festivaliers découvriront les horaires et les noms des artistes, sur place, les samedi 28 et dimanche 29 octobre. De mémoire, ici ou ailleurs, on n’avait encore jamais vu ça. Roberto nous explique : « C’est un risque que j’assume. L'idée est de sortir de l’ordinaire pour nous démarquer des autres festivals. Le Dombeya grandit mais doit conserver son état d’esprit à part. Notre public est fidèle. J’aimerais que les gens se déplacent pour l’ambiance du festival avant tout, sans choisir leur horaire parce que tel ou tel artiste joue. J’en ai biensur beaucoup parlé avant avec les artistes, notamment Hans Nayna, et ils ont trouvé l’idée top. »

La démarche de Roberto Reine de Carthage s’explique aussi par la volonté de limiter l’affluence de cette nouvelle édition. Après les 2200 festivaliers accueillis sur trois jours lors de la première édition, puis les 3400 sur deux jours l’année dernière, la troisième édition du Dombeya se limite cette année à 600 personnes par jour soit 1200 en tout. Cette année, le Dombeya quitte le port de Mahébourg pour un site en pleine nature sur la côte sud-est, Falaise Rouge. Un site avec une vue à couper le souffle sur la mer situé dans les 200 hectares de réserve naturelle de la fameuse et précieuse Vallée de Ferney : « C’est un site très spécial pour moi. J’ai toujours souhaité organiser un festival dans la vallée de Ferney. L’idée du nom Dombeya et du festival vient d’ici. Dombeya c’est une fleur endémique de la vallée de Ferney. A l’origine le festival avait été créé pour être implanté là-bas. Nous entrons pour la première fois dans le jardin mais on espère s’y installer durablement, et revenir chaque année ».

On a tout de même essayé d’en savoir plus sur cette programmation qui s’annonce très riche, avec 16 artistes sur 2 scènes. Roberto reste secret mais il a « laissé quelques indices », précisant dans sa communication le style de musique et les horaires, pour que les gens essaient de s’imaginer. Par exemple, le samedi à minuit c’est « Babani ». L’indice est gros : c’est le nom du nouveau projet Live electro d’Avneesh, Babani Soundsystem. Pour le reste, on a notre petite idée, mais on vous laisser jouer aux devinettes ! On sait déjà que la programmation est, comme de coutume, 100% local : « L’objectif est de ne pas se fermer à un seul style de musique comme le reggae, mais d’inciter les gens à découvrir d’autres styles. Il y aura d’ailleurs du rap et un peu plus d’electro cette année, avec de nouveaux projets Live » précise Roberto.

Lire aussi : La Isla vous offre 10 tickets pour le Dombeya Festival

Roberto Reine de Carthage a créé Mouv' Production en 2013, avec qui il a déjà organisé plus de 200 concerts, du fameux concept One Man Show’Z (organisé au regretté Baz’Art) à des tournées pour des groupes Réunionnais. Jusqu’à ce fameux Dombeya, son « projet phare ». Un festival qui a connu, dès son lancement, un grand succès populaire et qui conserve une dimension humaine. Un état d’esprit poussé jusqu’à ne pas faire appel au sponsoring : « On aimerait biensur avoir un soutien financier, mais on ne fait pas de démarchage particulier. On se débrouille autrement, avec une équipe fidèle depuis le début de l’aventure, et des bénévoles qui nous aident naturellement ».

Cette année, le Dombeya conserve son esprit très « festival » avec la possibilité de camper sur place : « Ferney nous propose un jardin magnifique pour camper. Il y aura des navettes qui relieront au festival. La visite de la vallée de Ferney sera offerte le matin aux campeurs, avec aussi des cours de yoga et de zumba. » conclue Roberto en plein dans les préparatifs.

Bref, Dombeya, cette année, s’annonce particulièrement excitant !

Dombeya Festival c’est samedi 28 octobre de 18h à 4h, et dimanche 29 octobre de midi à 22h. Ticket à Rs700 la journée, Rs1000 le Pass 2 jours et Rs1200 avec camping. Billets en vente sur Monticket.mu et sur le 401 6566.

Victor GENESTAR - Requiem for a Dream
Un nouveau son, une expo, un ciné ? Méfiez-vous tout lui tient à cœur ! Avec sa plume aiguisée, quand tombe le verdict, c'est "L'amour et la violence"...

Autres articles Sortir et Ile Maurice

commentez cet article

Devenez fan

Menwar
464 238 pts
Lespri Ravann
43 090 pts
The Prophecy
1 667 353 pts
Hans Nayna
918 484 pts
Avneesh
227 266 pts

Film of the week

88%

On écoute

83%

Top de la semaine

Top du mois

Top 2024

1
1251 vues
Il est l'heure de s'inscrire au concours Konpoz to (...)
2
976 vues
Manu Desroches, de 'La Terre' aux étoiles
3
955 vues
Déjà plus de 20,000 vues pour la vidéo du (...)