Le pari à 180 millions d'euros de Luc Besson

Catégorie Popcorn | Cinéma / Publié le 27 Juillet 2017

Attention ne vous fiez pas à l'affiche US et française ! Étonnamment cheap et teenage. Le film Valerian, visuellement remarquable et adapté de la célèbre BD de Christin et Mézières, vaut bien mieux que ça. Peu en parle mais c'est bien Luc Besson (Nikita, Léon, The Lady, Lucy), devenu pape des grosses productions européennes avec son studio EuropaCorp, qui réalise ce blockbuster de science-fiction. Un pari risqué à hauteur de... 180 millions d'euros (un record en France). Cela fait de Valerian le film indé le plus cher du monde. EuropaCorp ne quitte pas des yeux le Box Office. A quand remonte le dernier film de SF de Luc Besson ? 1997, avec "Le Cinquième élément". Forcément Valerian attise notre curiosité...

L'histoire : Au 28ème siècle, Valérian et Laureline forment une équipe d'agents spatio-temporels chargés de maintenir l'ordre dans les territoires humains. Le duo part en mission sur la cité  Alpha - une métropole en constante expansion où des espèces venues de l'univers tout entier ont convergé au fil des siècles pour partager leurs connaissances et leur culture. Un mystère se cache au cœur d'Alpha, qui menace l'existence paisible de la Cité des Mille Planètes...

L'avis de La Isla = 73%. Qui dit Luc Besson dit prouesses visuelles mais aussi faiblesses scénaristiques. Avec Valerian le constat reste le même, la patte du réalisateur français est là. Le film - destiné à un public adolescent mais pas interdit aux adultes  - est étonnant de richesse visuelle et d'inventivité. Un véritable Space Opera. Décors et costumes sublimes, pour un un univers baroque et poétique aux couleurs éclatantes. Une réussite. Niveau scénario c'est un peu le néant. Nos 2 jeunes héros - excellents Dane DeHaan (révélé en James Dean dans le "Life" d'Aton Corbijn) et Cara Delevingne (Suicide Squad) - n'ont pas du avoir de soucis pour apprendre leur texte. Ça sonne creux mais on s'en moque un peu car le voyage pyrotechnique avec Valerian vaut le détour. Laissez vous porter, la saga ne fait que commencer !

Qu'en pensent les critiques ? Allocine = 3,1/5 (presse) et 3,9/5 (spectateurs). Imdb = 6,9/10. Rotten tomatoes = 54%

Où voir ce film ? Dans les Cinémas Star Bagatelle à 11h, 14h, 18h et 21h, La Croisette à 11h, 14h, 18h et 21h, et Caudan à 11h, 14h, 18h et 21h + Salle premium du Caudan (en semaine): 18h15 et 21h15 / le week-end : 11h15, 14h15, 18h15 et 21h15.


Valerian – 73%
De Luc Besson
Victor GENESTAR - Requiem for a Dream
Un nouveau son, une expo, un ciné ? Méfiez-vous tout lui tient à cœur ! Avec sa plume aiguisée, quand tombe le verdict, c'est "L'amour et la violence"...

Autres articles Popcorn et Cinéma

commentez cet article

Film of the week

68%

Nos critiques

68%
de Steve McQueen (II)
83%
de Dan Gilroy
79%
De Clint Eastwood
65%
de Julius Avery
93%
d'Alfonso Cuaron
Dans les salles

Top de la semaine

Top du mois

4465 vues
‘Serenity’: Mélodrame sous les tropiques
2549 vues
Port-Louis Waterfront, le souffle du renouveau
1566 vues
Lakaz d’Art: ‘Nous croyons en Port-Louis!’
1503 vues
Frida Kahlo et Salvador Dali, les muses de NIM
1406 vues
Tamarin, Surf et Photographie avec Keïvan Cadinouche
1351 vues
Osmosis Project frappe fort avec son nouveau single ‘N.W.O’
1325 vues
AfrikaBurn: le festival qui met le feu à l’Afrique (...)
1295 vues
Le nouveau diamant brut de la Jamaïque
1291 vues
Sex Education pour tous !
1187 vues
‘You’ sur Netflix : le Hit après le Flop (...)

Top 2019

1
4465 vues
‘Serenity’: Mélodrame sous les tropiques
2
2549 vues
Port-Louis Waterfront, le souffle du renouveau
3
1566 vues
Lakaz d’Art: ‘Nous croyons en Port-Louis!’