Le Prix Pritzker pour le Chilien Alejandro Aravena

Catégorie Design | Architecture / Publié le 15 Janvier 2016

Le plus prestigieux des prix d’architecture, l’équivalent de l’Oscar du meilleur film ou du prix Nobel de Littérature, a été attribué ce Mercredi 13 Janvier au Chilien Alejandro Aravena. 

Cet architecte de 48 ans, en est le 41ème lauréat d’un Prix qui a couronné les plus grands architectes du Monde, de Frank Gehry en 1989 à Christian de Portzamparc en 1994 en passant par Norman Foster en 1999 ou Jean Nouvel en 2008. L’année dernière c’était l’allemand Frei Otto qui avait reçu la célèbre distinction.

Qu’a fait Alejandro Aravena pour décrocher le graal ? Basé à Santiago il est connu pour son travail socialement très engagé depuis une quinzaine d’années en amérique du Sud, principalement à Santiago sa ville natale. Chacune de ses constructions ont un design poussé et sont à la fois discrètes et ambitieuses, toujours axées sur l’écologie. Ses réalisations majeures sont à contempler (c'est le mot!) dans notre diaporama.

Anoushka Badi - L'Arty
De l'Inde à l'Ile Maurice, elle traque sur la toile les plus belles œuvres du monde. Littérature, Photographie, Architecture...ne cherchez pas c'est elle l'experte !

Autres articles Design et Architecture

commentez cet article

Film of the week

83%

On écoute

95%

Top de la semaine

Top du mois

772 vues
'Bisik' de Ribongia, sacré métissage!
756 vues
'Après toi le chaos' la nouvelle réussite du créateur (...)
687 vues
'Foutre le bordel', La Femme se rebelle
621 vues
'Tous mes amis sont morts', petit massacre entre amis
620 vues
Vendredi 5 mars c'est 'Dreamers - On the Beach'!
599 vues
[Vidéo] Le live de Rain @ Henrietta pour We (...)
592 vues
'Froid Mortel', le film de genre à l'espagnol
567 vues
Troisième épisode de We Love Maurice diffusé mardi 26 (...)
519 vues
Direction le Phare d'Albion avec Vanessa pour We Love (...)

Top 2021

1
772 vues
'Bisik' de Ribongia, sacré métissage!
2
756 vues
'Après toi le chaos' la nouvelle réussite du créateur (...)
3
687 vues
'Foutre le bordel', La Femme se rebelle