Les 10 images les plus fortes du World Press Photo 2020

Catégorie Design | Photographie / Publié le 30 Avril 2020

Le plus prestigieux des prix de photojournalisme, le 'World Press Photo of the Year', récompense chaque année une quarantaine de photojournalistes à travers le monde dans une dizaine de catégories. Cette compétition annuelle est organisée par le World Press Photo, une fondation basée à Amsterdam, aux Pays-Bas, qui a pour but de valoriser et de soutenir le photojournalisme. Derrière cela, c’est la liberté d’expression et le droit à l’information qui est défendu. Cette année, dû au Covid-19, World Press Photo a dévoilé les lauréats en ligne. La Isla a sélectionné 10 images (à voir dans le diaporama) parmi le palmarès de cette 63e édition. Des photos saisissantes ou symboliques qui auront immortalisé, d’Alger à Hong Kong, certains des moments les plus marquants de 2019.

'Straight Voice' de Yuasuyoshi Chiba

Cette année, le japonais Yasuyoshi Chiba, photographe de l’Agence France-Presse (AFP) basé à Nairobi au Kenya, remporte la plus haute distinction, le prix 'World Press Photo of the Year'. Il est également primé dans la catégorie 'General News' avec sa photo intitulée 'Straight Voice'. Le 19 juin 2019, à Khartoum au Soudan, lors d’une coupure d’électricité générale, un jeune homme de 16 ans récite un poème de protestation sous les lumières de téléphones portables des habitants du quartier. Deux semaines auparavant, un sit-in devant le quartier général de l'armée avait fait des dizaines de morts. Les autorités soudanaises avaient pris la décision d’imposer des coupures d’électricité et de bloquer l’accès à internet pour réprimer les protestations contre le régime… ''Alors que battent les tambours, nous descendons dans la rue (...). Il n'y aura pas d'abandon, aucun de nous ne battra en retraite'', clame le jeune homme ce soir-là. Quatre mois de mois de mobilisation auront permis de faire tomber la présidence d'Omar el-Béchir.

'Hong Kong Unrest' de Nicolas Asfouri

C’était, avec l’Algérie, l’un des conflits pour la démocratie les plus emblématiques de l’année 2019. Le 11 septembre, à Hong Kong, un homme brandit une affiche pendant que des étudiants chantent 'Glory to Hong Kong', un chant de protestation devenu un hymne non officiel. Les protestations avaient débuté en mars 2019, en réaction aux propositions du gouvernement de modifier la loi afin de permettre des extraditions vers la Chine. Suite à l’envergure (internationale) que prenait les manifestations et la violence des affrontements avec la police, les dirigeants annonçaient l’annulation du projet de loi. Mais le combat continue pour protéger une démocratie Hongkongaise en péril face à la main mise et l’autoritarisme de la Chine. La photo intitulée 'Hong Kong Unrest' aura valu au photographe danois, Nicolas Asfouri le premier prix dans la catégorie 'General News'. 

'Australia’s Bushfire Crisis' de Matthew Abbott

Le photographe Australien Matthew Abbott remporte le deuxième prix dans la catégorie 'Spot News' avec sa photo 'Australia’s Bushfire Crisis'. Le 31 décembre 2019, un kangourou tente d’échapper au feu près d’une maison de Lake Conjola en Nouvelle-Galles du Sud en Australie. La saison annuelle des feux de forêts australiennes s’était révélée dramatique. A la fin de janvier 2020, plus de 30 personnes avaient été tuées, environ 12.6 millions d’hectares de terres avaient été dévastés et 3,000 maisons détruites. Les scientifiques estiment que près d'un milliard d’animaux ont perdu la vie lors de cette catastrophe. 50% de la forêt Gondwana est parti en fumée…

'The End of Trash – Circular Economy Solutions' de Luca Lotelli

Spécialiste de l’environnement, Luca Locatelli est primé dans la catégorie 'Environment' avec sa photo intitulée 'The End of Trash – Circular Economy Solutions'. Le photographe italien publié par The New Yorker, National Greographic Magazine et Times, entre autres, réalise ses photos en collaborations avec des journalistes, des environnementalistes et des scientifiques. Sa photo dévoile le toit d’une usine à Amager Bakke au Danemark qui, suivant les principes de l’économie circulaire, transforme des déchets en énergie. Cette construction, avec un toit conçu en pente pour cultiver et se balader, vient remplacer une ancienne usine à incinération de charbon et peut fournir de l’électricité à au moins 60,000 maisons et en chauffer 72,000. Grâce à une technologie avancée de filtrations, les émissions dangereuses d’azote peuvent être réduites à presque zéro! 

'Clash with the Police During an Anti-Governement Demonstration' de Farouk Batiche

Le photographe algérien Farouk Batiche, correspondent permanent de l’AFP en Algérie remporte le premier prix dans la catégorie ‘Spot News’ pour sa photo 'Clash with the Police During an Anti-Governement Demonstration'. Le 21 mai 2019, à Alger, capitale de l’Algérie alors en pleine ébullition, des étudiants s’opposent physiquement à la police anti-émeutes. Les protestations qui ont débuté en février 2019 avaient pour but de destituer le président Abdelaziz Bouteflika. Après sa démission en avril 2019, le mouvement en Algérie n’a pas faibli, mené notamment par les plus jeunes, pour réclamer une démocratie et la chute du gouvernement Bouteflika.

'Nothing Personal' de Nikita Teryoshin

Le 18 février 2019, un homme d’affaires enferme deux roquettes anti-tank après le International Defence Exhibition Conference (IDEX), à Abu Dhabi aux Emirats arabes unis. L’IDEX et le plus grand salon de défense et d’armement du Moyen-Orient et a accueilli plus de 150,000 visiteurs en 2019, dont des membres clés de gouvernements internationaux. Avec cette photo prise sous le bras et intitulée 'Nothing Personal', le jeune photographe russe Nikita Teryoshin est primé dans la catégorie 'Contemporary Issues'.  

'Final Farewell' d’Alain Schroeder

Le photographe belge Alain Schroeder remporte le premier prix dans la catégorie 'Nature' avec sa photo 'Final Farewell'. A Sumatra, en Indonésie, le corps d’un orang-outan d’un mois gît sur le champ opératoire d’une équipe de secours. La jeune femelle est morte peu après avoir été retrouvée près de sa mère, blessée par pistolet à air comprimé, sur une plantation d’huile de palme. La photographie prise le 10 mars 2019, dénonce les dérives de cette industrie qui détruit l’habitat naturel des orang-outans et les extermine. Selon le World Wildlife Fund, il ne resterait environ que 14,000 orang-outans sur l’île. 

'Roadrunner Approaching the Border Wall' d’Alejandro Prieto

Le photographe mexicain Alejandro Prieto décroche la seconde place dans la catégorie 'Nature' avec sa photo intitulée 'Roadrunner Approaching the Border Wall'. Le 28 avril 2019, un roadrunner (geococcyx popularisé en 'Bib-bip'!), oiseau d’Amérique Centrale et du sud-ouest des Etats-Unis, s’approche du mur- frontière, à Naco, en Arizona aux Etats-Unis. Ce mur gigantesque (construit de cette façon sur 1000 des 3100 kilomètres de la frontière - en cours d’agrandissement) sur une idée de Donald Trump, sépare le Mexique des Etats-Unis. Il aura des conséquences environnementales méconnues : érigé le long d’une des régions les plus biologiquement riches et diversifiées de l’Amérique du nord, il perturbera la vie et le passage d’animaux vers leurs habitats et leurs sources d’eau et de nourriture. Selon le US Fish and Wildlife Service, ce mur pourrait avoir un impact négatif sur 23 espèces menacées.

'Hitler’s Birthday / Easter Weekend' de Mark Peterson

Le 19 avril 2019, sur le lac Dardanelle, en Arkansas aux Etats-Unis, des membres du groupe suprémaciste blanc 'Shield Wall Network' célèbrent l’anniversaire d’Adolf Hitler. Avec sa photo intitulée 'Hitler’s Birthday / Easter Weekend', le photographe américain Mark Peterson remporte le troisième prix de la catégorie 'Contemporary Issues'. Sa photographie témoigne de la montée de l’extrême droite aux Etats-Unis. Selon une étude menée par le Center for Strategic and International Studies (CSIS) basé à Washington, si cette montée se développe depuis une dizaine d’années, l’élection de Trump aurait largement intensifié le (triste) phénomène.

'Relative Mourns Flight ET 302 Crash Victim' de Mulugeta Ayene

Nominée pour le prix 'World Press photo of the Year', la photo saisissante du photographe éthiopien Mulugeta Ayene montre une femme endeuillée après la mort d’un membre de sa famille dans le crash du vol ET302 d’Ethiopian Airlines, le 10 mars 2019, près d'Addis Ababa en Ethiopie. 157 personnes avaient perdu la vie lors de la catastrophe.

Aniouta COTEGAH - Juste la fin du monde
Jeune, libre et impertinente, avec Aniouta Cotegah le futur c'est maintenant. La nouvelle vague? Sa passion. Son idole? Xavier Dolan, forcément.

Autres articles Design et Photographie

commentez cet article

Actuellement

LA ISLA 2068 #3

Film of the week

62%

On écoute

92%

Top de la semaine

Top du mois

2764 vues
'Unbreakable Man', Hans Nayna en mode Mad Max
1894 vues
Kan, le savant fou des instruments de récup
1775 vues
Les 10 images les plus fortes du World Press (...)
1752 vues
Blakkayo: "Le futur se construit avec les jeunes d'aujourd'hui"
1743 vues
Le tour du monde d’AnneGa
1698 vues
'Zistwar Fer Per', le single ensorçelant de Babani Soundsystem
1559 vues
'All day and a night', la rage d'une vie (...)
1547 vues
Brian Lamoureux, pour l’amour de Port-Louis
1451 vues
Morisyen San Frontyer et les belles couleurs du clip (...)
1415 vues
'Outer Banks', cool comme une chasse au trésor

Top 2020

1
11245 vues
'To merit enn kouronn', magnifique cri du cœur de (...)
2
5310 vues
Malaïka met le feu à La Réunion
3
3993 vues
AnneGa raconte son nouveau clip avec Azim Moollan