Louvre Abu Dhabi, plaisir de la démesure

Catégorie Design | Architecture / Publié le 18 Janvier 2018

Le Louvre s’exporte. La magie perdure? Le plus célèbre et visité musée au monde (7,3 millions en 2016), se voit décliné en grande pompe aux Emirats arabes unis. Inauguré en novembre dernier, après dix années de débats et de tractations, le Louvre Abu Dhabi ne s’épargne aucune polémique…mais fait l’unanimité dans sa conception, imaginée par l’architecte star français Jean Nouvel. Un musée érigé sur l’île de Saadiyat comme une première pierre avant le lancement d’autres chantiers pharaoniques. Focus.

Le Louvre Abu Dhabi a réussi son coup. Majestueux et à l’aura internationale, il s’érige sans mal comme le phare culturel de la région. Mais le projet, lancé en 2007 par la famille du sultan Khalifa Ben Zayed Al-Nahyane, est bien plus vaste et prévoit de faire de cette île un haut lieu de la culture internationale, soit un énième symbole de la démesure locale. L’idée? Réunir des musées de légendes et les faire construire par les plus grands architectes (un nouveau Guggenheim sera érigé par Frank Gehry, et le Zayed National Museum confié à Norman Foster, rien que ça !). La démarche semble évidente : s’acheter une ‘nouvelle’ culture pour séduire le monde entier. On peut aussi croire en une démarche plus ‘universelle’ : construire un pont bienvenu entre les cultures occidentales et arabes.

Si, aujourd’hui, le Louvre Abu Dhabi est un mirage dans un désert de sable et de travaux, il restera comme le premier grand musée universel de la région et un symbole fort d’ouverture. Un constat soutenu par la démarche officielle de ses directeurs : favoriser l’expression artistique locale et développer les connexions entre les différentes cultures.

Architecturalement, le débat est évité. Le prestige est là, la poésie aussi. Le design du musée est une totale réussite. Inspirés des médinas arabes, les 55 bâtiments blancs de Jean Nouvel surplombent la mer sous un dôme de 180 mètres de diamètre composé de 7850 étoiles en métal qui forment une pluie de lumière. 

Quelques chefs d’œuvre ont dû quitter la France pour garnir ce nouvel écrin. La plus célèbre : La Belle Ferronnière, portrait de femme de Léonard de Vinci mais aussi Autoportrait? de Vincent van Gogh ou encore Le Bohémien d’Édouard Manet. Au total, ce sont 300 œuvres qui auraient été ‘prêtées’ par 13 musées français.

La construction du Louvre Abu Dhabi aura été un long chemin de croix né en 2007 d’une démarche politique. Pour Abu Dhabi, le prestige de l’usage d’une marque sans égal. Pour Paris, un milliard d’euros. L’accord n’est pas éternel et s'étend sur 30 ans (usage de la marque Louvre, prêt d’œuvres et organisation d’expositions temporaires). 

Premier fait d’arme du Louvre Abu Dhabi? L’acquisition pour la modeste somme de 450 millions de dollars du Salvator Mundi de Leonardo de Vinci (plus précisément par le ministère de la Culture et du Tourisme d'Abou Dhabi). Un montant qui en fait le tableau le plus cher du monde. Il faudra se rendre au Louvre Abu Dhabi pour apprécier ce chef d’œuvre de la Renaissance. Oui, Abu Dhabi s’est acheté une nouvelle culture. Reste à y ajouter un supplément d’âme.

Victor GENESTAR - Requiem for a Dream
Un nouveau son, une expo, un ciné ? Méfiez-vous tout lui tient à cœur ! Avec sa plume aiguisée, quand tombe le verdict, c'est "L'amour et la violence"...

Autres articles Design et Architecture

commentez cet article

Film of the week

73%

On écoute

91%

Top de la semaine

Top du mois

3279 vues
‘Serenity’, magnifique flop
1947 vues
Kaya : hommage national au roi du Seggae
1620 vues
So, la nouvelle face de l’électro mauricienne
1525 vues
Les 16 travaux de Stephan Toussaint
1346 vues
Damien Elisa: ‘Kaya, une part de moi à jamais.’
1307 vues
Pour l'amour du Jazz!
1113 vues
Le sud en ébullition avec Oeson, The Prophecy et (...)
969 vues
A la découverte du patrimoine musical de Maurice
966 vues
Ben Harper, Rock in Trianon !
863 vues
Økuna, La Réunion lé la

Top 2019

1
4600 vues
‘Serenity’: Mélodrame sous les tropiques
2
3279 vues
‘Serenity’, magnifique flop
3
2654 vues
Port-Louis Waterfront, le souffle du renouveau