OSB Crew: les bad boyz de Plaisance soufflent leurs 27 bougies!

Catégorie L'artiste de la semaine / Publié le 26 Juillet 2019

Boom Faya boom! Pou ena panik-panik dan baz… Les Otentikk Street Brothers (OSB) qui ont marqué une, deux, voire trois générations, fêtent leurs 27 ans de carrière au Backstage, à Ebène, le 31 août prochain. Les poids lourds, Master Kkool B (Bruno Raya), Blakkayo (Jean-Clario Gateaux), Dagger Kkila (Pascal Ferdinand) et Tikkenzo (Kensley Lafolle) sont OSB, un groupe qui a incontestablement marqué la scène locale. Ils sont nos artistes de la semaine! Rencontre avec Bruno Raya, membre fondateur d’OSB Crew.    

"27 ans ce n’est pas rien! C’est vrai qu’il n’y a pas beaucoup de groupe mauriciens qui comptent autant d’années ensemble. Avec de la persévérance, de l’honnêteté et de la transparence, nous y sommes arrivés", raconte Bruno Raya. Le chanteur se remémore ses débuts en 1992, lors d’un concert au stade de Rose-Hill, sa ville d’origine: "Avec mon frère, nous étions des danseurs à la base et on accompagnait un rappeur qui s’appelait Bernard" ! A l’époque, ce n’était pas la formation actuelle. En 1996, Blakkayo, chanteur (déjà) charismatique, rejoint Bruno Raya et le ‘crew’. "C’est une longue route que nous avons fait ensemble et malgré les obstacles, laglwar pou bondié", ajoute Bruno Raya. 

La particularité d’OSB Crew: les membres brillent aussi en solo. "Je dis toujours qu’OSB est une école. Les politiciens divisent pour mieux régner, mais nous, nous multiplions pour mieux partager", explique le chanteur, aussi membre fondateur de Live N Direk Entertainment. Au fil des ans, OSB est devenu un vrai tremplin qui a propulsé les artistes au-devant de la scène locale.                   

‘Marizan’, ‘Mo pa pou suiv’, ‘Mo nas’, ‘Revey twa’, ‘Toulezour mo dir li’… autant de tubes efficaces et durables qui ont dépassé les frontières. OSB Crew c’est aussi la nostalgie des années 2000 avec des paroles engagées sur des sonorités alliant le seggae, le reggae et le dancehall. "Aujourd’hui encore, pour les Jeux des îles, notre chanson ‘Zilwa leve les bras’ qui date de 2004, est chantée par les supporteurs dans les stades, cela nous fait vraiment chaud au cœur." Bruno Raya porte OSB dans son cœur. Ce groupe, que l’on peut qualifier de mythique, est peut-être moins productif que par le passé, mais n’a semble-t-il pas fini de nous surprendre: "On réserve encore beaucoup de surprises à nos fans!". Blakkayo, Bruno Raya et TiKkenzo seront aussi en live sur la seconde édition du festival Nou le Morne les 23 et 24 août prochains… histoire d’anticiper la fête de leurs 27 ans de carrière. Big up!

Ecoutez ‘PaniKk dan Baz’ d’OSB Crew


Accédez à la fan zone pour voir la fiche d'OSB Crew

'L'artiste de la semaine' c'est chaque semaine avec La isla social club en collaboration avec les hôtels Attitude. Accédez au classement de tous les artistes et cliquez sur 'Devenez Fan' pour suivre l'actualité d'un artiste mauricien en particulier.

Stacy FEVRIER - The Butterfly Effect
L’art d’être partout, avec toujours un coup d’avance, c’est Stacy Février. Suivez ici, et nulle part ailleurs, les nouveaux héros de la culture mauricienne et internationale.

Autres articles L'artiste de la semaine

commentez cet article

Actuellement

DREAMERS X

Film of the week

69%

On écoute

79%

Top de la semaine

Top du mois

2430 vues
Le nouveau clip de General Love séduit par sa (...)
2422 vues
L’art de la fête selon The Primative Ö
2199 vues
Lumière sur la cérémonie d’ouverture des JIOI 2019!
1835 vues
Le clip ‘Legends’, le grand kiff des Jeux !
1619 vues
Rodrigues chante ‘Travay’ en hommage à Marie Lourdes L’Eveillé
1501 vues
OSB Crew: les bad boyz de Plaisance soufflent leurs (...)
1427 vues
Tanzii, quand dessin rime avec magie!
1030 vues
Le premier salon de l’art contemporain à Maurice
977 vues
Pascal Pierre, le ‘Guru’ de la musique électronique mauricienne
954 vues
Yool le clown au grand cœur

Top 2019

1
5390 vues
Le nouveau clip très ‘hot’ de Saodaj’
2
4990 vues
‘Serenity’: Mélodrame sous les tropiques
3
3981 vues
‘Serenity’, magnifique flop