Port-Louis voit loin avec Porlwi by Nature!

Catégorie Idées | Tendances / Publié le 24 Mai 2017

« Nous voulons donner plus d’impact; être plus durable pour les artistes et la ville de Port-Louis ». Postée sur une vaste estrade en bois construite la veille sur les marches de la colline de La Citadelle de Port-Louis, Astrid Dalais, fondatrice du festival avec Guillaume Jauffret, donne le ton de cette troisième édition placée sous le signe de la Nature. L’éphémère fait place au durable. Le plus grand et beau festival de l’île voit plus loin pour notre capitale et mettra en place autant que possible des initiatives artistiques et urbaines qui se prolongeront au-delà du festival.

Porlwi by Light c’est fini, vive Porlwi by Nature! Le festival de culture contemporaine de la capitale mauricienne fait donc sa mue. Après Porlwi by Light en décembre 2015, puis Porlwi by Light - Thème People en décembre 2016, place pour cette fin d’année 2017 à Porlwi by Nature. Porlwi évolue et place la Nature au cœur des démarches artistiques de la centaine d’artistes amenée à collaborer sur cette troisième édition.

Placer la Nature au cœur de la ville. C’est tendance et c’est surtout une actualité brûlante pour notre capitale qui, comme le rappelait Astrid Dalais durant son speech inaugural ce mercredi midi, « ne propose que 16 m2 d’espace vert par habitant contre les 35 m2 recommandés par les experts ». Le chemin sera long. Le festival Porlwi s’inscrit dans une mouvance très actuelle - et heureusement très active à travers nombre d’initiatives - d’offrir un avenir durable et vert à cette capitale mauricienne sans respirations.

« Le mouvement Porlwi a contribué à transformer la capitale ces 2 dernières années, avec une vraie conversation de fond sur le futur de la ville de Port-Louis. Nous avons déjà participé à l’évolution du paysage urbain avec notamment 23 murs de Street Art » tient à rappeler Astrid Dalais. L’objectif, comme le rappelle l’architecte Eric Chavoix membre du comité artistique du festival, c’est maintenant de proposer des performances plus durables, qui resteront au-delà des dates du festival. Une vision plus urbaniste de la ville, qui pourrait aller de l’incitation collective à planter des arbres dans sa cour à la mise en place d’initiatives citoyennes dans l’aménagement urbain.

Dans la forme, Porlwi évolue aussi. La répartition des sites a été repensée, et fonctionnera par quartier. Des zones qui seront suffisamment éloignées entre elles pour éviter un afflux trop grand au centre de la ville. Les dates changent elles aussi. Fini les 3 soirs de festival. Porlwi by Nature illuminera la capitale de jour comme de nuit sur près d’une semaine, du mercredi 29 novembre au dimanche 3 décembre. Soit 5 jours et 5 nuits de fête, programmés dans une ville qui sera soudainement devenue éco-responsable et piétonne. En espérant que cela dure…

Porlwi by Nature invite tous les artistes et passionnés à se manifester pour participer à cette troisième édition dans les catégories Street Light, Street Music, Street Music et Open Ideas. Cliquez ici pour accéder aux formulaires d’inscription du festival.

Victor Genestar - Le Passionné
Un nouveau son, une expo, un ciné ? Méfiez-vous tout lui tient à cœur ! Avec sa plume aiguisée, quand tombe le verdict, c'est "L'amour et la violence"...

Autres articles Idées et Tendances

commentez cet article

Film of the week

70%

On écoute

91%

Top de la semaine

Top du mois

2493 vues
Le sud en ébullition avec Oeson, The Prophecy et (...)
2188 vues
Baba Gaïa, déesse des couleurs
2028 vues
Les 10 films que l’on attend le plus avant (...)
1861 vues
L’envoûtement selon Saodaj’
1778 vues
So, la nouvelle face de l’électro mauricienne
1739 vues
Les 16 travaux de Stephan Toussaint
1157 vues
Batuk secoue l’Afrique du Sud et la planète!
1151 vues
Le Grenier de tous les fantasmes
945 vues
Danielle Halbwachs, de retour sur ses terres
871 vues
LA ISLA 2068, en route pour le futur!

Top 2019

1
4678 vues
‘Serenity’: Mélodrame sous les tropiques
2
3465 vues
‘Serenity’, magnifique flop
3
2730 vues
Port-Louis Waterfront, le souffle du renouveau