Retour sur La Isla 2068 #4... et rendez-vous en mai 2023!

Catégorie Sortir | Ile Maurice / Publié le 04 Novembre 2022

Plus de 2000 personnes, une ambiance rare, des artistes motivés comme jamais… la quatrième édition du festival LA ISLA 2068, organisée samedi 22 octobre au château de Labourdonnais, a tenu toutes les promesses de son casting exceptionnel. De midi à minuit, retour sur une édition qui fait du bien.

Famille, farniente, déjeuner à l’ombre des arbres centenaires, concerts allongés dans l’herbe… voilà l’ambiance particulièrement conviviale de LA ISLA 2068 de jour. Pour la première fois, le public est venu en masse dès l’ouverture des portes à midi. Nos stands ‘food’ triés sur le volet (Food Sensei, le food truck Kot Mwa et la Taba-J Attitude) et nos activités ‘kids’ (du ‘Magic Tree’ animé par les collectifs Lakaz d’Art et Meraki Art Tribe, au live painting XXL de NCA et au cours de danse de Numanity avec les enfants de Vent d’un Rêve, en passant par les stands popcorns, déguisements et les activités green et socio-éducatives du Vilaz Attitude…) ont séduits un public venu d’abord en famille, enfants-parents-grand parents, profiter du festival en configuration plus intimiste. Sur scène : Christelle Thomas a lancé comme un rayon de soleil le Superstage et le pianiste Grand a chauffé la seconde scène La isla electronica. Un démarrage en douceur, pour un programme qui monte en puissance et en décibels au fil du festival : Le groupe de rock Unmind puis le charismatique pianiste mauricien Damien Elisa se sont succédés côté Superstage, et le producteur français Franck Valat a mis l’ambiance sur La isla electronica. 

Avec l’entrée sur scène du groupe Anonym, tête d’affiche mauricienne de cette édition, LA ISLA 2068 a basculé progressivement en mode nuit. Lumières magiques, Magic Tree psychédélique, allée du château en mode ‘guinguette’ avec ses longues tables façon pique-nique éclairés d’une dizaine de guirlandes de lumières, grosse ambiance... Le décor est posé, l’atmosphère devient électrique. Sur le Superstage, après le succès populaire d’Anonym, les têtes d’affiches étrangères montent sur scène : tout d’abord Ohm, le nouveau projet inédit du producteur électronique français Loya accompagné par le Sri Lankais Balakumar. Assis sur scène, le live hypnotisant du duo Ohm nous a fait voyager avec une musique électroniques aux accents d’Inde du Sud. Ensuite, c’est l’Ougandaise Kampire, phénomène électronique récent qui secoue les festivals du monde entier qui a fait danser tout le festival. C’était intense. Et le rythme ne baisse pas, avec un autre duo inédit, Pangar, arrivé de La Réunion estampillé du prestigieux label français InFiné, pour un live impressionnant fait de gros sons électroniques proches de la bass musique. En parallèle, La isla electronica était remplie comme un œuf dès la tombée de la nuit avec une succession de talents mauriciens très attendus : le duo irrésistible et inédit Andrea X Woreka, le live inédit de Nina Hellis et la musique d’Ibiza de l’expérimenté JP Chronic. C’était la fête.

Découvrez toutes les photos et vidéos de cette 4e édition sur le site du festival

Il est minuit, La Isla 2068 s’arrête…et revient vite (cette quatrième édition a été décalée de 18 mois et devait avoir lieu en mai, comme chaque année). Rendez-vous donc… samedi 13 mai 2023 au château de Labourdonnais ! Et promis, avec un programme toujours plus excitant !

Victor GENESTAR - Requiem for a Dream
Un nouveau son, une expo, un ciné ? Méfiez-vous tout lui tient à cœur ! Avec sa plume aiguisée, quand tombe le verdict, c'est "L'amour et la violence"...

Autres articles Sortir et Ile Maurice

commentez cet article

Film of the week

73%

On écoute

89%

Top de la semaine

Top du mois

559 vues
Retour sur La Isla 2068 #4... et rendez-vous en (...)
559 vues
[Vidéo] Anonym met le feu au festival LA ISLA (...)

Top 2022

1
3331 vues
Le 'cri' poignant de Saodaj’
2
2924 vues
'Danse avec moi', la nouvelle balade de Zulu
3
2577 vues
"C'est tombé du ciel !", Ken Zo raconte la (...)