Spoek Mathambo: ‘C’est une époque passionnante!’

Catégorie Musique | News / Publié le 26 Avril 2019

[See below for English version]

Les médias européens le surnomment "l’Africain du futur". Il se considère comme un "Africain du présent". Spoek Mathambo, icône de Johannesbourg aux multiples casquettes, sera la tête d’affiche du festival LA ISLA 2068. Le producteur de musique électronique sud-africain le plus créatif de ces 10 dernières années risque fort de secouer le festival. Rencontre avec un talent exceptionnel bien décidé à conquérir les cœurs mauriciens!

- Qui est Spoek Mathambo?

"Spoek Mathambo est un gars hyper heureux parce qu’il vient mettre le feu au festival La Isla 2068! En plus d’une performance live avec Batuk, je ferai aussi un DJ set en solo. Je suis un artiste-musicien sud-africain multidisciplinaire excité par cette Afrique qui se redéfinie. Je suis un grand fan de cinéma, de musique, de culture et d’art. Cette passion presque fanatique m’a servi à m’exprimer sur mes propres créations et dans les mêmes domaines. J’aurai 34 ans cette année. Je compte 15 ans d’expériences, et j’ai eu la chance de me produire dans beaucoup de pays sur six continents. Par amour pour la musique!"

- Ton style musical en une phrase.

"Bouge ton corps et oublie tes problèmes. Le soleil brillera à nouveau."

- Tu as joué dans de grands festivals à travers le monde. Quel est ton meilleur souvenir?

"Il y a tellement de bons souvenirs! Parfois, les plus grandes scènes ou les plus grands festivals n’ont pas forcément les meilleures vibes. J’ai adoré jouer pour le festival AfroPunk à Johannesbourg ; c’était fun. Au Brésil, j’ai aimé jouer à Recife lors d’une fête de rue, avec 20 000 personnes qui n’avaient jamais entendu parler de moi, mais quel kiffe ! J’ai aussi adoré me produire en Angleterre pour Africa Express, un show collaboratif avec Tony Allen, The Clash, Gorillaz et 70 autres musiciens. Par contre, j’ai aussi joué lors d’un autre Africa Express devant une foule immense à Alicante, en Espagne… mais c’était un cauchemar!"      

- LA ISLA 2068 en une phrase.

Magical people, magical music and magical vibes in Mauritius.

- Les magazines internationaux (Les Inrocks, Tsugi) te surnomment "L’Africain du futur". Comment vois-tu l’avenir ?

 "Je trouve cette phrase un peu condescendante. Je suis un Africain du présent. Je pense que nous vivons aujourd’hui des moments cruciaux et que nous devons nous bouger pour faire en sorte qu’il y ait plus d’égalité, d’amour et de paix au présent. Le futur se définira par nos priorités et nos perspectives du présent."  

- Ta série de documentaires, ‘Future Sound of Mzansi’, traite de l’évolution de l’industrie musicale électronique sud-africaine. Qu’est-ce que l’avenir réserve aux artistes de musique électronique sud-africains selon toi?

"Je ne suis pas médium, je ne sais pas ce que nous réserve l’avenir, mais je suis heureux de voir tant d’artistes redéfinir par eux-mêmes les sons et les vibes de l’Afrique du Sud. Je pense que le développement le plus crucial depuis la sortie du documentaire est que de nombreux artistes aient pu grandir et avoir un succès en dehors du circuit traditionnel. Le documentaire a été tourné en 2012 et 2013, et la scène musicale a énormément évolué depuis. Beaucoup de tendances et de styles se sont succédés. Nous avons aussi perdu des personnalités très importantes, comme DJ Spoko ("RIP to the king of Snares"), tandis que  de nombreux artistes se sont révélés. C’est une époque passionnante."

- Un conseil à ceux qui souhaiteraient se lancer dans la production de musique électronique?

"Trouve ta voix et ne sois pas un mouton. Sois original et prend du plaisir!"

- Plus globalement, l’Afrique du Sud est en plein "boom créatif": émergence de nouveaux artistes, de musiques novatrices, de festivals, conférences, expositions… Comment le pays en est-il arrivé là selon toi? 

"L'Afrique du Sud a toujours été un foyer de créativité depuis les années 1930. Vous pouvez trouver de la musique et de l'art incroyables dans un large éventail de styles, locaux et internationaux. Nous avons un énorme avantage: il s’agit d’une société très diversifiée, aux influences multiples et variées. C’est pourquoi nous nous sommes toujours réunis pour créer des perspectives nouvelles et uniques. Nous sommes des Africains avec une forte influence panafricaine, asiatique et européenne... et cela donne de la matière à nos travaux et inspire le changement et la créativité. Le colonialisme et l'apartheid ont dépouillé de nombreuses personnes de leur héritage culturel, mais cela leur a également donné une véritable mentalité révolutionnaire, qui se traduit par l'art."

- L’île Maurice?

"Je ne connais pas vraiment l’île Maurice. J’en ai toujours entendu parler comme d’un « paradis tropical ». J’ai hâte de découvrir la nourriture, la culture, la musique, l’histoire et même la nature! Cela a toujours été un lointain rêve, donc je suis hyper excité de venir et de partager les sons Sud-Africains, tout en m’enrichissant de l’île Maurice!" 

Allez + loin et regardez le dernier clip de Spoek Mathambo ‘The Mountain’ ft. Pegasus Warning, Dj Spoko & Dj Mujava:


English version: 

International magazines called him "The African of the Future". Actually, he considers himself an "African of the present". Spoek Mathambo, an icon of Johannesburg, is the headliner at LA ISLA 2068 festival. The most creative South African electronic music producer of the last 10 years is likely to rock the festival. A glimpse of the exceptional talent, who is determined to conquer the heart of all Mauritians! 

- Who is Spoek Mathambo?
"Spoek Mathambo is a very happy dude because he's coming to rooooock La Isla Festival... I'm gonna DJ a set, as well as perform live with Batuk. I'm a South African multi-disciplinary artist/musician who is excited about Africa redefining itself for itself. I'm just a massive fan of film, music, culture and art...and the fandom/fanaticism has manifested itself in me creating work of my own in all of the above fields. I am turning 34 this year, and have been working in the field professionally for about 15 years, and in that time I've been able to perform and play in many countries on 6 continents. For the love of music."

- Your music style explained in one sentence.
"Move your body and forget your problems, the sun will shine again."

- You’ve played in big international festivals worldwide. What is your best memory so far?
"Hmmm, so many good memories. Sometimes the biggest stage or festival is not necessarily the best vibe. I loved playing for AfroPunk in Johannesburg, that was fun. I really enjoyed playing in Recife, Brazil, a street party for 20 000 people who didn't know me or my music, but what a blast! I also enjoyed Africa Express, a collaboration show in the UK with Tony Allen, The Clash, Gorillaz and 70 other musicians all collaborating and playing one another's songs. I once played another Africa Express show for a massive crowd in Alicante, Spain and that was an absolute nightmare. That was horrific."

- LA ISLA 2068 festival, in one sentence.
"Magical people, magical music, magical vibes in Mauritius."

- International magazines have named you the ‘African of the Future’ (Les Inrocks, Tsugi). How do you see the future?
"It's a bit of a condescending phrase. I'm an African of the present. I think that we live in a very crucial present moment and we have to work our butts off to make this moment more egalitarian, more loving and more peaceful. So the future will be defined by our present priorities and perspectives."

- Your documentary series, ‘Future Sound of Mzansi’ focus on South Africa’s evolving electronic music industry. What does the future hold for South African electronic music artists?
"I am no psychic, so I don't know what the future holds, but I'm excited to see many artists redefining the sound and vibe of SA for themselves. I think the most crucial development since the documentary is that many artists have been able to grow and be relatively successful outside of traditional gate-keeper structures. The documentary was shot in 2012 and 2013, and the scene has really come a loooooong way since then. Many trends and styles have come and gone. We have lost some really important figures like DJ Spoko (RIP to the king of snares), while many other artists have come onto the scene. It's exciting times."

- One advice you’ll give to someone willing to pursue in the electronic music production field.
"Find your voice and don't be a sheep. Be original and have fun."

- More globally, there seems to be a real ‘creative boom’ in South Africa: emerging creative artists, new innovative music, high-end festivals, conferences and exhibitions… How did the country come this far?
"South Africa has always been a hotbed of creativity from the 1930s you can find incredible music and art from SA in a wide range of local and international styles. A huge advantage that we have is that it is a very diverse society with many different influences and so this has always come together to create exciting new and unique perspectives. We are Africans with a strong pan-African, Asian, and European influence...and this informs our works and inspires revolution as well. Colonialism and apartheid have stripped many people of their culture and heritage, but it has also given people a real revolutionary mentality, which translates to art."

- How do you feel about Mauritius?
"I don't know very much about Mauritius at all. I have always heard about it as a "tropical paradise", so I am excited to experience the food, culture, music, history as well as nature. It's always been a distant fantasy, so I'm super excited to come and share South African sounds while learning about Mauritius."

--------

Pour ne rien rater de l’actu et des infos du festival, restez connecté sur Le Lab ! Gardez le contact et accédez à la page de l'évènement sur Facebook. Les tickets sont actuellement en vente au tarif de Rs700 sur notre billetterie en ligne. A la porte l'entrée sera à Rs1000.

LA ISLA 2068 est un festival de musique nouvelles tendances, aux initiatives sociales et éducatives, imaginé par La isla social club avec le soutien majeur des hôtels Attitude, en partenariat avec le Château de Labourdonnais, et avec le support de: Sofap, South African Airways, Kreola, Grays Inc. (Jack Daniel's, Carlsberg, Hendrick's, 20/Vin), Les Tipis de Mare Longue, Omnibox, La Distillerie de Labourdonnais, Wheel and Barrow, The Kreol Republic et La Table du château.
Victor GENESTAR - Requiem for a Dream
Un nouveau son, une expo, un ciné ? Méfiez-vous tout lui tient à cœur ! Avec sa plume aiguisée, quand tombe le verdict, c'est "L'amour et la violence"...

Autres articles Musique et News

commentez cet article

On écoute

95%

Top de la semaine

Top du mois

2090 vues
Les 10 films que l’on attend le plus avant (...)
2085 vues
L’envoûtement selon Saodaj’
941 vues
Saodaj’: ‘J'espère que nous offrirons beaucoup d'émotion au public!’
827 vues
Spoek Mathambo: ‘C’est une époque passionnante!’
819 vues
LA ISLA 2068 | Les hôtels Attitude vous invitent (...)
731 vues
‘Chernobyl’: Bouleversante immersion au cœur de la catastrophe de (...)
665 vues
The OA, voyage après la mort
663 vues
Pongo confirme son statut de nouveau phénomène du Kuduro
627 vues
Santana : aux frontières de la musique Africaine et (...)
623 vues
Billie Eilish, le phénomène musical un peu ‘creepy’

Top 2019

1
4739 vues
‘Serenity’: Mélodrame sous les tropiques
2
3580 vues
‘Serenity’, magnifique flop
3
2799 vues
Port-Louis Waterfront, le souffle du renouveau