Top 10: Le monde du street art face au coronavirus

Catégorie Design | Art | Street Art / Publié le 02 Avril 2020

Alors que le monde entier (ou presque) est en confinement pour limiter la propagation du Covid-19, des street artists à travers le monde s’expriment, sur le toit de leur appartement ou dans les rues de leurs villes. Bombes aérosols et pinceaux à la main, ils nous livrent des messages de préventions et d’espoir, qui ne manquent pas de dérision. L’occasion pour nous de vous présenter un best of street art en 10 œuvres, de Barcelone à Miami… à apprécier de chez vous ! 

1 & 2 - TV Boy à Barcelone

Direction Barcelone. La ville de Gaudi, plus épargnée que Madrid, ne manque pas d’imagination. L’artiste italien TV Boy basé dans la capitale catalane a frappé deux fois... au même endroit. Dès le 18 février, sur un poster collé sur un coffrage de bois, il représentait la Mona Lisa de Leonardo da Vinci dans les rues piétonnes de la vieille ville avec un smartphone (photo 2). Un tableau clin d’œil à l’annulation de World Mobile Congress, plus gros salon de l’année à Barcelone. Quelques jours plus tard, sur le même mur, TV Boy a détourné le célèbre message de recrutement de l’armée américaine (photo 1) pour inciter les gens à rester chez eux… et pour dénoncer la brutalité des mesures prises.

3 - Hijack à Los Angeles

A l’intersection de deux rues dans le quartier de Pico-Robertson à deux pas de Beverly Hills, l’artiste Hijack, jeune icône branchée et engagée de Los Angeles, dépeint la crise actuelle en mode guerre. Dans sa fresque, deux soldats armés de beaucoup trop de papiers toilettes, de gel désinfectants, d’un plumeau et d’un aspirateur, sont prêts à combattre le coronavirus.  

4 - RBS à Dakar

A Dakar, au Sénégal, pas de dérision mais des messages éducatifs. L'initiative du collectif d'artistes RBS (RADIKL BOMB SHOT) vise à sensibiliser la capitale sénégalaise sur les risques de contagion à travers des gestes simples: se laver les mains, tousser dans son coude... "La majorité de la population étant illettrée, nous avons voulu communiquer à travers des visuels simples mais impactant", explique Fall membre du collectif. Mission accomplie.

5 - Hula à Miami

A Miami, l’artiste Hula, reconnu depuis 2015 pour ses fresques au bord de l’eau, dénonce le chaos qu’a engendré le virus à travers le monde. Dans une zone de construction, il peint une cellule du Covid-19 en mode boule de démolition. 

6 - Nello Petrucci à Pompéi

En Italie, pays d’Europe le plus touché par le virus, l’artiste Nello Petrucci détourne le fameux générique des Simpsons et dépeint la famille de Springfield portant des masques. Nous sommes dans une rue de Pompéi (oui il y a une ville moderne à Pompéi !), proche d’un centre commercial. Son message ? : ''Restez chez vous !''... sans céder à la psychose médiatique.

7 - Muck à Miami

L’artiste Jules Muck, basé en Californie, décrit la peur des habitants de Miami, où elle est confinée. Dans sa fresque, la playmate et actrice américaine Anna Nicole Smith porte un masque, à quelques mètres de l’endroit où elle est décédée. Jules Muck dénonce l’égoïsme derrière les achats démesurés face au virus.   

8 - Angus à Bristol

A Bristol en Angleterre, ville natale de Banksy et capitale du street art, l’artiste Angus connu pour ses fresques peintes en mosaïque et en mode jeux vidéo présente 'Dr No Corona'. Ce médecin qui ressemble au personnage du jeux vidéo Super Mario nous invite à se laver les mains.

9 - Gnasher en Angleterre 

Face au coronavirus, l’artiste britannique Gnasher ne perd pas le sens de l’humour. A travers sa fresque spécial Covid-19, il dépeint un personnage en combinaison Hazmat armé d’une bière de la marque Corona. 

10 - Fake à Amsterdam 

A Amsterdam, aux Pays-Bas, l’artiste Fake rend hommage aux médecins et personnels hospitaliers à travers une fresque où il représente une infirmière façon super-héroïne. 

Aniouta COTEGAH - Juste la fin du monde
Jeune, libre et impertinente, avec Aniouta Cotegah le futur c'est maintenant. La nouvelle vague? Sa passion. Son idole? Xavier Dolan, forcément.

Autres articles Design et Art et Street Art

commentez cet article

On lit

95%

Top de la semaine

Top du mois

4776 vues
Two Motions, le nouveau duo électrique made in Mahébourg
1170 vues
Les bonnes vibrations de Nabi
927 vues
6 ans après, l’odyssée musicale de Polo & Pan (...)
839 vues
'Oxygène', le confinement extrême d'Alexandre Aja
698 vues
Myd, la hype du loser
694 vues
'Shadow and Bone', la saga fantasy qui va durer
640 vues
We Love Maurice prend la mer, direction l'île au (...)
594 vues
[Vidéo] We Love Maurice #6 | Marcus @ île (...)

Top 2021

1
4776 vues
Two Motions, le nouveau duo électrique made in Mahébourg
2
2468 vues
Balade dans la nuit de Port-Louis avec Junior Marina
3
1890 vues
De Kaya à Port-Louis, Damien Elisa chante ses amours (...)