‘Velvet Buzzsaw’, méfiez-vous de l'Art!

Catégorie Popcorn | Video club / Publié le 08 Février 2019

On attendait avec impatience et excitation la nouveauté e-ciné de la semaine. La raison est double: Dan Gilroy et Jake Gyllenhaal. Le premier, réalisateur américain sur le tard, aura fait l’unanimité dès son premier film avec le génial et crépusculaire ‘Night Call’ ('Nightcrawler' en VO) sorti en 2014. Le second, star hollywoodienne révélée adolescent dans la claque ‘Donnie Darko’ (Richard Kelly - 2001), est peut-être aujourd’hui l’acteur le plus séduisant de sa génération. Surtout, le duo Gilroy-Gyllenhaal était de l’aventure ‘Night Call’. ‘Velvet Buzzsaw’, au-delà d’un titre ultra-cool marque leur deuxième collaboration. Une nouvelle réussite.

Sorti cette semaine sur Netflix, ‘Velvet Buzzsaw’ suit un critique d’art un peu pédant (épatant Jake Gyllenhaal) dans le milieu de l'art contemporain au Art Basel de Miami puis à Los Angeles. Problème: la découverte des œuvres d’un artiste décédé provoque une série d’événements macabres. Attention, dans ce film, l’art tue! Sur un scénario tordu et habile, moquant avec délice le monde des galeries, ‘Velvet Buzzsaw’ ne souffre d’aucun temps de mort et séduit autant par son casting exceptionnel (Jake Gyllenhaal, Toni Collette, Rene Russo, John Malkovitch) que son atmosphère mystérieuse et décalée. On pense inévitablement à ‘Mullholland Drive’. Dan Gilroy multiplie les clins d’œil au chef d’œuvre de David Lynch. Si ‘Velvet Buzzsaw’ n’atteint jamais les sommets d’intensité de son aîné, il fascine autant qu’il dérange. Deux sentiments forts appréciables dans le contexte cinématographique actuel. Flirtant avec la série B et le film d’horreur, Dan Gilroy, comme pour ‘Night Call’, fait preuve d’une réalisation/vision très originale, loin des codes actuels, qui l’impose comme l’un des réalisateurs les plus captivants du moment.

Velvet Buzzsaw – 83%
De Dan Gilroy
Avec Jake Gyllenhaal, Toni Collette, René Russo...
Genre: Horreur
Durée: 1h52
Visa: No
Synopsis: Lorsqu'une série de tableaux peints par un artiste inconnu est découverte, une force surnaturelle parvient à s'échapper et cherche à se venger de tout ceux ayant laissé leur cupidité faire obstacle à l'art.

Victor Genestar - Le Passionné
Un nouveau son, une expo, un ciné ? Méfiez-vous tout lui tient à cœur ! Avec sa plume aiguisée, quand tombe le verdict, c'est "L'amour et la violence"...

Autres articles Popcorn et Video club

commentez cet article

Film of the week

70%

Nos critiques

70%
Rupert Wyatt
82%
de Josie Rourke
73%
Christopher Landon
70%
de M. Night Shyamalan
69%
de Steven Knight
Dans les salles

Top de la semaine

Top du mois

2483 vues
Le sud en ébullition avec Oeson, The Prophecy et (...)
2178 vues
Baba Gaïa, déesse des couleurs
1814 vues
L’envoûtement selon Saodaj’
1765 vues
So, la nouvelle face de l’électro mauricienne
1742 vues
Les 10 films que l’on attend le plus avant (...)
1730 vues
Les 16 travaux de Stephan Toussaint
1142 vues
Le Grenier de tous les fantasmes
1138 vues
Batuk secoue l’Afrique du Sud et la planète!
937 vues
Danielle Halbwachs, de retour sur ses terres
861 vues
LA ISLA 2068, en route pour le futur!

Top 2019

1
4670 vues
‘Serenity’: Mélodrame sous les tropiques
2
3448 vues
‘Serenity’, magnifique flop
3
2721 vues
Port-Louis Waterfront, le souffle du renouveau