‘Velvet Buzzsaw’, méfiez-vous de l'Art!

Catégorie Popcorn | Video club / Publié le 08 Février 2019

On attendait avec impatience et excitation la nouveauté e-ciné de la semaine. La raison est double: Dan Gilroy et Jake Gyllenhaal. Le premier, réalisateur américain sur le tard, aura fait l’unanimité dès son premier film avec le génial et crépusculaire ‘Night Call’ ('Nightcrawler' en VO) sorti en 2014. Le second, star hollywoodienne révélée adolescent dans la claque ‘Donnie Darko’ (Richard Kelly - 2001), est peut-être aujourd’hui l’acteur le plus séduisant de sa génération. Surtout, le duo Gilroy-Gyllenhaal était de l’aventure ‘Night Call’. ‘Velvet Buzzsaw’, au-delà d’un titre ultra-cool marque leur deuxième collaboration. Une nouvelle réussite.

Sorti cette semaine sur Netflix, ‘Velvet Buzzsaw’ suit un critique d’art un peu pédant (épatant Jake Gyllenhaal) dans le milieu de l'art contemporain au Art Basel de Miami puis à Los Angeles. Problème: la découverte des œuvres d’un artiste décédé provoque une série d’événements macabres. Attention, dans ce film, l’art tue! Sur un scénario tordu et habile, moquant avec délice le monde des galeries, ‘Velvet Buzzsaw’ ne souffre d’aucun temps de mort et séduit autant par son casting exceptionnel (Jake Gyllenhaal, Toni Collette, Rene Russo, John Malkovitch) que son atmosphère mystérieuse et décalée. On pense inévitablement à ‘Mullholland Drive’. Dan Gilroy multiplie les clins d’œil au chef d’œuvre de David Lynch. Si ‘Velvet Buzzsaw’ n’atteint jamais les sommets d’intensité de son aîné, il fascine autant qu’il dérange. Deux sentiments forts appréciables dans le contexte cinématographique actuel. Flirtant avec la série B et le film d’horreur, Dan Gilroy, comme pour ‘Night Call’, fait preuve d’une réalisation/vision très originale, loin des codes actuels, qui l’impose comme l’un des réalisateurs les plus captivants du moment.

Velvet Buzzsaw – 83%
De Dan Gilroy
Avec Jake Gyllenhaal, Toni Collette, René Russo...
Genre: Horreur
Durée: 1h52
Visa: No
Synopsis: Lorsqu'une série de tableaux peints par un artiste inconnu est découverte, une force surnaturelle parvient à s'échapper et cherche à se venger de tout ceux ayant laissé leur cupidité faire obstacle à l'art.

Victor Genestar - Le Passionné
Un nouveau son, une expo, un ciné ? Méfiez-vous tout lui tient à cœur ! Avec sa plume aiguisée, quand tombe le verdict, c'est "L'amour et la violence"...

Autres articles Popcorn et Video club

commentez cet article

Actuellement

LA ISLA 2068 #3

Film of the week

79%

Nos critiques

79%
de Spike Lee
75%
de Destin Daniel Cretton
62%
de Jacob Aaron Estes
73%
de Lorcan Finnegan
79%
de Joe Robert Cole
Dans les salles

Top de la semaine

Top du mois

2008 vues
Cinémas, salles de sport, alors on ouvre?
1628 vues
Loya, le nouvel explorateur des musiques de l’océan Indien
1454 vues
Patyatann et Emlyn disent 'Mersi Bondie'!
1284 vues
Amour, Surf et Dévid (2.0)
1019 vues
'Just Mercy', à mort le racisme
1009 vues
'Blood & Water', la série teenage à la sauce (...)
933 vues
Lancement de 'We Love Maurice' ce mercredi 17 juin!
928 vues
'13 Reasons Why', pétage de plombs général
900 vues
Hetsika Virtual Winds, dialogue "passionnant" entre Maurice et Madagascar
827 vues
Ratatat, de retour dans l’ombre de Kunzite!

Top 2020

1
11544 vues
'To merit enn kouronn', magnifique cri du cœur de (...)
2
5538 vues
Malaïka met le feu à La Réunion
3
5406 vues
Blakkayo: "Le futur se construit avec les jeunes d'aujourd'hui"