‘Happy Death Day 2U’ : entre ‘Un Jour sans fin’ et ‘Retour vers le Futur’

Catégorie Popcorn | Cinéma / Publié le 21 Mars 2019

Dans nos salles actuellement, ‘Happy Death Day 2U’, réalisé par Christopher Landon (‘Paranormal Activity 2’), est sortie le 13 février dernier aux Etats-Unis. Le film est la suite du réjouissant ‘Happy Death Day’ (‘Happy birthdead’ dans la VF)’, du même réalisateur, sorti en 2017 (Lire notre article : ‘Happy birthdead, le retour du salsher movie’). Ce premier opus, à mi-chemin entre ‘Un jour sans fin’ (le film mythique d’Harold Ramis) et la saga ‘Scream’du regretté Wes Craven, suivait l’étudiante Tree, jouée par l’excellente Jessica Rothe (‘La La Land’) piégée dans une boucle temporelle. Tree revivait sans fin le jour de son anniversaire, où, elle finissait systématiquement assassinée par un tueur masqué. Délicieusement sadique. Dans ‘Happy Death Day 2U’, Christopher Landon garde les mêmes ingrédients mais revisite sérieusement son scénario.

Comment aborder la suite d’un film centré sur la répétition tout en continuant à surprendre son public ? ‘Happy Death Day 2U’ relève ce défi avec brio grâce à un scénario inattendu. Le psychopathe au masque de bébé cherche encore à tuer Tree, toujours coincée dans une répétition du jour de son anniversaire. Rien de nouveau jusque-là. Mais cette fois, le tueur est plus gourmand et s’en prend également aux amis de Tree. Les scénaristes ont visiblement voulu surprendre et dérouter avec un concept particulièrement tordu : Dans ‘Happy Death Day 2U’, Tree est également prise au piège dans un monde parallèle où son copain, Carter (Israel Broussard - ‘Fear the Walking Dead’) sort avec Danielle (Rachel Matthews - ‘Happy Death Day’) et où sa mère (Missy Yager - ‘The Broken Giant’) est toujours en vie. Tree doit alors choisir entre un monde sans sa mère et un monde sans Carter. Vous nous suivez ?

Ce nouvel ingrédient au scénario détourne ce second volet de ‘Happy Death Day’ vers un esprit proche de ‘Retour vers le futur’. Le clin d’œil à la saga de Robert Zemeckis est appuyé : une machine peut propulser les gens dans différentes dimensions, comme la voiture dans ‘Retour vers le futur’. Le tueur au masque n’est plus la principale préoccupation. ‘Happy Death Day 2U’ s’éloigne donc du genre slasher movie qui avait fait le succès de ‘Happy Death Day’ pour plus de la science-fiction. Le résultat reste à la hauteur de nos attentes : s’il a perdu en mordant par rapport au précédent fils, ‘Happy Death Day 2U’ conserve l’atmosphère pop du premier opus et propose une intrigue originale et captivante. Et les acteurs sont au top. A voir ! 

Happy Death Day 2U – 73%
Christopher Landon
Avec Jessica Rothe, Israel Broussard, Ruby Modine
Genre: Epouvante-horreur, Thriller
Durée: 1h37
Synopsis: Prisonnière d’une boucle temporelle, Tree, étudiante, revit sans cesse le jour de son meurtre. Une journée apparemment banale qui s’achève systématiquement par sa mort atroce. Finira-t-elle par découvrir l’identité de son tueur ?

Aniouta COTEGAH - Juste la fin du monde
Jeune, libre et impertinente, avec Aniouta Cotegah le futur c'est maintenant. La nouvelle vague? Sa passion. Son idole? Xavier Dolan, forcément.

Autres articles Popcorn et Cinéma

commentez cet article

Film of the week

70%

Nos critiques

70%
Rupert Wyatt
82%
de Josie Rourke
73%
Christopher Landon
70%
de M. Night Shyamalan
69%
de Steven Knight
Dans les salles

Top de la semaine

Top du mois

2483 vues
Le sud en ébullition avec Oeson, The Prophecy et (...)
2179 vues
Baba Gaïa, déesse des couleurs
1814 vues
L’envoûtement selon Saodaj’
1765 vues
So, la nouvelle face de l’électro mauricienne
1742 vues
Les 10 films que l’on attend le plus avant (...)
1730 vues
Les 16 travaux de Stephan Toussaint
1142 vues
Le Grenier de tous les fantasmes
1138 vues
Batuk secoue l’Afrique du Sud et la planète!
937 vues
Danielle Halbwachs, de retour sur ses terres
862 vues
LA ISLA 2068, en route pour le futur!

Top 2019

1
4671 vues
‘Serenity’: Mélodrame sous les tropiques
2
3448 vues
‘Serenity’, magnifique flop
3
2721 vues
Port-Louis Waterfront, le souffle du renouveau