‘We Love Green’ : le festival parisien qui aime la nature

Catégorie Idées | Tendances / Publié le 28 Février 2019

Green is in the air ! S’amuser d’une manière eco-friendly, c’est le pari du festival parisien ‘We Love Green’, un évènement organisé par We Love Art, l’agence créative derrière les soirées ‘We Love’ et le festival The Peacock Society. Depuis 2011, des milliers de participants se rassemblent, chaque année et pendant deux jours, dans le Bois de Vincennes pour un festival riche en musique… très tendance (le meilleur de la scène alternative et Electro), mais également en initiatives écoresponsables très créatives. 

Cet évènement que les organisateurs qualifient de ‘’village éphémère’’, pourrait faire penser à l’AfrikaBurn, le festival aux sculptures géantes futuristes, dont nous vous avions parlé (lire notre article : ‘’AfrikaBurn, le festival qui met le feu à l’Afrique du Sud’’). Pas vraiment ! ‘We Love Green’ est avant tout un festival de musique, basé sur un concept moins radical et plus social. Davantage ancré dans le réel, le but du festival est de prouver que le développement durable peut se vivre au quotidien. S’imposant comme un ‘’laboratoire d’expérimentations’’, le festival souhaite également proposer des solutions. Au centre de l'évènement : la production éco-responsable. Ce programme clé de ‘We Love Green’ s’articule autour de six piliers :  l’énergie, l’alimentation, l’eau, les déchets, les transports et la sensibilisation. L’idée est de laisser le moins de traces possible du festival. 

Dans cet élan écologique, ‘We Love Green’ produit sa propre énergie. Comment ? Des générateurs à huiles végétales recyclées et issues de France alimentent l’ensemble du festival pendant les deux jours. Pas mal ! Pour la session 2018 du festival, des panneaux solaires ont servi à fournir de l’énergie au ‘Think Tank’, la ‘Pépinière de Start Up, ainsi que l’espace enfant. Toujours dans l’optique de consommer le moins d’énergie possible, 95% du festival est équipé d’ampoules basses consommation (LED). 

Toilettes sèches et écologiques, repas préparés à partir d’aliments invendus (1500 en 2018) et donations des repas non vendus aux associations caritatives (environ 800 en 2018), robinets à bouton poussoir pour contrôler la consommation d’eau, ‘We Love Green’ œuvre pour limiter le gaspillage. 

Recyclage, est le maître-mot de ‘We Love Green’, en 2018, 800 ballots de pailles servant comme décor et mobilier, ont été redistribués au Zoo de Vincennes. Le festival promeut également la mutualisation et le partage d’éléments de production dans le secteur évènementiel. L’année dernière, le festival a fait don de matériel aux évènements ‘Zero Waste Festival’ et la ‘Konceptrie’. 

Le festival parisien accueille également des projets artistiques créés à partir de matériaux recyclés, à travers un programme intégré aux écoles Boulle, LISAA et au Lycée François Mansart. Le côté pédagogique du festival ne s’arrête pas là. Il propose également des ateliers de sensibilisations qui visent à informer le public, notamment les plus jeunes ou encore les professionnels du secteur. 

Cette année, entre les 4 scènes musicales avec Tame Impala, Christine and the Queens, Vald, FKA Twigs ou encore Blu Samu, les festivaliers pourront notamment visiter le Think Tank, un ‘’laboratoire d’idées’’ pour y échanger sur le développement durable. Ils sont également invités à visiter la ‘’Pépinière’’ qui accueille des jeunes entreprises acteurs de la technologie verte, de l’économie circulaire et du design éthique, entre autres ! Le festival ‘We Love Green’, vous l’aurez compris, c’est génial, et c’est le 1er et le 2 juin prochain… à Paris !

Aniouta COTEGAH - Juste la fin du monde
Jeune, libre et impertinente, avec Aniouta Cotegah le futur c'est maintenant. La nouvelle vague? Sa passion. Son idole? Xavier Dolan, forcément.

Autres articles Idées et Tendances

commentez cet article

Film of the week

70%

On écoute

90%

Top de la semaine

Top du mois

3176 vues
‘Serenity’, magnifique flop
2634 vues
Port-Louis Waterfront, le souffle du renouveau
1913 vues
Kaya : hommage national au roi du Seggae
1480 vues
Tamarin, Surf et Photographie avec Keïvan Cadinouche
1357 vues
Le nouveau diamant brut de la Jamaïque
1328 vues
Damien Elisa: ‘Kaya, une part de moi à jamais.’
1276 vues
Pour l'amour du Jazz!
1208 vues
Sakifo frappe fort pour ses 15 ans !
1059 vues
Media Trust Awards: And the winner is...
953 vues
A la découverte du patrimoine musical de Maurice

Top 2019

1
4584 vues
‘Serenity’: Mélodrame sous les tropiques
2
3176 vues
‘Serenity’, magnifique flop
3
2634 vues
Port-Louis Waterfront, le souffle du renouveau