AnneGa raconte son nouveau clip avec Azim Moollan

Catégorie Musique | Le clip de la semaine / Publié le 05 Février 2020

AnneGa, acte 2 ! En 2019, AnneGa était 'La future pop star mauricienne'. Son premier single, 'Remember me', accompagné d’un clip pop et bubble gum délicieux, avait lancé le phénomène. En 2020, AnneGa se conjugue au présent et confirme, avec la sortie de son second clip ('Sweet while' réalisé par Azim Moollan), qu’elle est bien ce vent de fraîcheur tant attendu dans la musique mauricienne. La chanteuse-compositrice de 24 ans se confie à La Isla et raconte cette nouvelle aventure.

'Sweet While' c'est d'abord un tube en puissance arrangé par Cédric Cartier (guitariste) et le producteur electro australien Ribongia. Le clip qui l’accompagne, sorti ce mardi 4 février, va faire le tour de l’île. Derrière la caméra, Azim Moollan, le réalisateur du clip phénomène de Patyatann ('Les dunes' en 2017). "Il fait partie de mes gens préférés sur terre, nous confie AnneGa. Azim m'a fait vivre des milliers de rêves en tournant ce clip. Il a su comprendre mon univers, celui de la chanson. C’est une très belle collaboration à laquelle je ne me suis toujours pas remise!" (rire)

Le clip tourné "un peu partout à travers l'île", devant le Musée de Mahébourg, dans la cuisine de La Maison des Rêveurs à Belle Rose, à Yémen, aux Salines, à Médine, dans les rues de Quatre Bornes, à la Prairie et à Saint Martin, met en scène AnneGa avec un drôle de loup bleu géant, comme sorti tout droit de l’univers retro-pop de 'Donnie Darko'. A première vue, l’hommage au duo (lapin géant-Jake Gyllenhaal) du film culte de Richard Kelly saute aux yeux ("Un petit rapport en effet ! Azim avait déjà cette référence en tête parmi beaucoup d’autres en écrivant le scripte!" confirme AnneGa). Des décors (Emilien Jubeau) à la direction artistique (Kim Yip Tong), on navigue dans un univers coloré et absurde, comme si Wes Anderson avait rencontré David Lynch dans un manga. Génial! Mais 'Sweet While' c’est surtout une histoire d’amour: "Avec cette chanson, j'ai imaginé une jeune femme libre dans ses gestes, dans sa manière de penser et dans ses prises de décisions. C’est un élan pour les jeunes femmes de quinze ans, celles qui se cherchent encore, pour apprendre à s'aimer soi-même, avant d'aimer l'autre." Une chanson très 'girly' à laquelle Azim Moollan a ajouté un univers cinématographique très original… et quelques inscriptions en japonais! "Azim a trouvé que ça pouvait être chouette d'avoir une vraie écriture japonaise dans le clip."

Tourné en décembre 2019, le clip a réuni une cinquantaine de personnes sur trois jours de tournage. "A la fin de la journée, je ne rêvais que d'une chose, que ça ne s'arrête jamais! Ce tournage a été un moment de partage intense entre tous les participants de ce projet. Tout le monde n'en a voulu que du bien et je pense que cela se voit à l'écran." AnneGa franchit un nouveau palier avec ce clip. Prochaine étape? "La sortie du premier album en avril, accompagné du concert de lancement... qui promet d'être spectaculaire !"

Regardez 'Sweet While' d'AnneGa:


Victor GENESTAR - Requiem for a Dream
Un nouveau son, une expo, un ciné ? Méfiez-vous tout lui tient à cœur ! Avec sa plume aiguisée, quand tombe le verdict, c'est "L'amour et la violence"...

Autres articles Musique et Le clip de la semaine

commentez cet article

On écoute

91%

Top de la semaine

Top du mois

4170 vues
Malaïka met le feu à La Réunion
3350 vues
AnneGa raconte son nouveau clip avec Azim Moollan
1189 vues
'Messiah', la série divine
1169 vues
Skizofan, le slam dans l’âme
1069 vues
'Sex Education 2', encore plus jouissif !
994 vues
Maurice fait le pas des pistes cyclables !
939 vues
La Grande Guerre selon Sam Mendes
893 vues
Shenaz Patel et l’histoire de la princesse esclave Niama
836 vues
Pongo illumine Lisbonne!
800 vues
'Pou Twa Fam', l’hymne à la femme de Billy (...)

Top 2020

1
4170 vues
Malaïka met le feu à La Réunion
2
3350 vues
AnneGa raconte son nouveau clip avec Azim Moollan
3
1189 vues
'Messiah', la série divine