Chronique d’un drame écologique avec Alix Le Juge

Catégorie L'artiste de la semaine / Publié le 27 Août 2020

''L’art est le miroir de notre vie. L’art pose des questions. Mais aussi, il soutient moralement dans les moments de drame. Il est un apaisement et un espoir. Il est la fenêtre de nos rêves et nos aspirations.'' Alix Le Juge est notre artiste de la semaine. Très active sur les réseaux sociaux depuis le début de la marée noire causée par le naufrage du Wakashio (voir le diaporama), la célèbre peintre mauricienne qui vit à Pointe d’Esny, en face du vraquier échoué, nous parle de cette source d’inspiration infinie qu’est notre lagon et de l’importance de l’art face aux catastrophes. Rencontre. 

Retour express sur son parcours. Née en Afrique du Sud, Alix Le Juge exprimera d’abord sa créativité en tant que graphiste avant sa première exposition en 1991, à Maurice. Depuis, la peintre mauricienne a parcouru un long et passionnant chemin consacré à l’art et exposera à La Réunion, en Tanzanie, en Irlande et même à Venise ! En 2017, on se souvient de ses œuvres poétiques sur le thème 'la nature dans Port-Louis', lors de l’exposition collective du Grenier dans le cadre de Porlwi by Nature (Lire notre article : Port-Louis et les parenthèses enchantées d’Alix Le Juge). Ses inspirations ? ''Le monde naturel qui nous entoure, sa beauté, sa préciosité et comment nous y vivons''¸ nous partage-t-elle. Entre poésies et réalités, les œuvres d’Alix Le Juge sont un tremplin vers son univers. ''Je veux vivre une vie simple et pleine, en harmonie avec le monde et ses occupants. Je pense que l’on doit changer ce qu’on peut pour le bien de tous et être heureux de ce que l’on a.''

Au-delà de cette simplicité et de cette douceur de vivre, Alix Le Juge s’intéresse depuis quelques années aux problèmes sociétaux et écologiques de l’île. ''La précarité de notre île, de notre lagon, une simplicité de vivre que nous perdons et l’importance de le conserver'' sont autant de sujets brûlants que l’artiste souhaite transmettre à travers ses œuvres. ''L’état du lagon est une préoccupation dans mon travail depuis un certain temps : des dessins exprimant la protection que nous donne un récif, de l’île en isolation vue toute petite et précaire, du lagon vu comme une entité qui pourrait disparaître, des constructions de pirogues en bois…'' C’est dans ce même esprit qu’Alix Le Juge dépeindra la marée noire dans ses dessins, réalisés depuis la plage de Pointe d’Esny face au naufrage. Une manière pour l’artiste ''de faire face à une réalité.'' ''Mes dessins suite au naufrage du Wakashio sont dans le prolongement de ce travail de prise de conscience. Ils sont pour la plupart, une chronique des événements du drame. En parallèle, pendant la même journée, je continue à dessiner des pirogues, l’île aux Aigrettes, les mangroves… tout ce qui représente notre vie tranquille d’islois, comme un antidote à cette violence qui est ce naufrage'', nous partage-t-elle. Afin d’apporter sa pierre à l’édifice dans le sauvetage de notre lagon face à la marée noire, Alix Le Juge met en vente une de ses œuvres afin de venir en aide aux ONG. L’œuvre intitulée 'Lagon a la-goni' (voir diaporama) est une installation créée dans le cadre d’une exposition en… 2011 à l’Institut Français de Maurice ''exprimant l’abus du lagon''. Une œuvre prémonitoire.

Malgré les événements récents, notre artiste de la semaine regarde vers l’avenir avec espoir. Alix Le Juge prépare actuellement une exposition collective à l’IFM suite à sa résidence à la Cité des Arts de La Réunion. ''Je suis convaincue que de suivre ses envies sans comprendre pourquoi, de dessiner sans savoir où cela vous amène, est une manière pour qu’une idée qui nous dépasse puisse trouver un véhicule et se révéler!'' On accroche!

'L'artiste de la semaine' c'est chaque semaine avec La Isla Social Club en collaboration avec les hôtels Attitude. Accédez au classement de tous les artistes et cliquez sur 'Devenez Fan' pour suivre l'actualité d'un artiste mauricien (ou installé sur l'île) en particulier. 

Aniouta COTEGAH - Juste la fin du monde
Jeune, libre et impertinente, avec Aniouta Cotegah le futur c'est maintenant. La nouvelle vague? Sa passion. Son idole? Xavier Dolan, forcément.

Autres articles L'artiste de la semaine

commentez cet article

Prochainement

La Isla Unplugged

Film of the week

85%

On écoute

95%

Top de la semaine

Top du mois

1068 vues
De Paris à Port-Louis, Caroline Villain enchante
839 vues
'Halloween Kills', l’hystérie collective
815 vues
'Eiffel', le blockbuster made in France
755 vues
Le dernier 'Requiem' très classe de Polo & Pan
744 vues
Brûlante Juliette Armanet
703 vues
'Dune', la séance de rattrapage d’un space opera grandiose
618 vues
'La Isla Unplugged', la nouvelle expérience musicale imaginée par (...)
563 vues
[Communiqué La Isla] La Isla Unplugged reporté
556 vues
[60 secondes] Nitish et sa tapas 'Make me Dance' (...)
540 vues
'Hellbound', le culte de la terreur

Top 2021

1
5379 vues
Two Motions, le nouveau duo électrique made in Mahébourg
2
2841 vues
Balade dans la nuit de Port-Louis avec Junior Marina
3
2606 vues
D’Eau Coulée à Paris, le nouveau monde de Greg