Google Earth tremble avec 'The Billion Dollar Code'

Catégorie Popcorn | Série / Publié le 13 Octobre 2021

Entre 'Halt and Catch Fire' et 'Silicon Valley' (pour le côté tech), il y a 'The Billion Dollar Code'. Une nouvelle série captivante sur le monde cruel de l’informatique. Cette création allemande distribuée par la plateforme Netflix est l’adaptation d’une histoire vraie secrètement gardée. 'The Billion Dollar Code' plonge dans le Berlin des années 90 dans les pas d’une bande de geeks et de hackers à l’origine d’un des outils les plus populaires d’internet, Google Earth.

Google Earth est-il né d’un concept allemand? C’est la question que pose (et répond) 'The Billion Dollar Code' sur quatre épisodes passionnants. Terravision, imaginé à Berlin en 1994 par une poignée de (très) jeunes informaticiens et d’artistes, permet de survoler le monde "comme Superman" et ressemble à s’y méprendre au logiciel Google Earth lancé en... 2001 par le géant Google. Monstre serait plus approprié. Dans la série du méconnu Oliver Ziegenbalg ('Roads'), Google est le grand méchant qui a volé (avec un machiavélisme évident et une armée d’avocats sans scrupules) les créations de dizaines de start-up à travers le monde. Ces petites entreprises avaient eu la bonne idée avant tout le monde. 'The Billion Dollar Code' revient sur l’histoire de Terravision, des premiers pas dans les soirées electro berlinoises au procès de 'millionnaires' intenté par la start-up contre Google pour violation de brevet. Une histoire bien réelle qui fait un grand doigt d’honneur à la Silicon Valley.

Sans temps mort et accompagné d’une bande son electro-pop très cool, 'The Billion Dollar Code' se dévore. La série, très courte, n’aura pas la profondeur de son aîné 'Halt and Catch Fire', ovni geek devenu un chef d’œuvre sur les premiers visionnaires du monde de l’informatique. Ici, la mise en scène est classique (on l'aurait aimée plus 'punk') et le scénario, plutôt linéaire, ne s'embarrasse pas de fioritures. Efficace, on est dans la lignée de l’académisme du film 'The trial of the Chicago 7' d’Aaron Sorkin. Des petits défauts qui ne gomment pas l'essentielle: 'The Billion Dollar Code' raconte habilement une histoire passionnante. A voir sans hésiter.


Victor GENESTAR - Requiem for a Dream
Un nouveau son, une expo, un ciné ? Méfiez-vous tout lui tient à cœur ! Avec sa plume aiguisée, quand tombe le verdict, c'est "L'amour et la violence"...

Autres articles Popcorn et Série

commentez cet article

Film of the week

71%

Top de la semaine

Top du mois

1286 vues
De Negro Pou Lavi à Otentik Groove, hommage à (...)
1185 vues
Les nouvelles couleurs des hôtels Attitude
1184 vues
Heroes Fall last, le punk-rock à la sauce mauricienne
1145 vues
'Mourir peut attendre', pour l'amour du cinéma
1011 vues
L’île Maurice fête le cinéma européen
962 vues
Avec 'Tipa', Ribongia poursuit son hommage à La Réunion... (...)
906 vues
'Midnight Mass', emporté par la vie
776 vues
[Vidéo] We Love Maurice 8 | Mono x Ashlyn (...)
721 vues
Lady Gaga et Tony Bennett, un duo jazz qui (...)
721 vues
Google Earth tremble avec 'The Billion Dollar Code'

Top 2021

1
5293 vues
Two Motions, le nouveau duo électrique made in Mahébourg
2
2756 vues
Balade dans la nuit de Port-Louis avec Junior Marina
3
2529 vues
D’Eau Coulée à Paris, le nouveau monde de Greg