Kaya : hommage national au roi du Seggae

Catégorie Idées | Tendances / Publié le 15 Février 2019

21 février 1999. Casernes Centrales, Port-Louis. Joseph Réginald Topize, dit Kaya, est retrouvé mort dans sa cellule d’"Alcatraz". Les circonstances de sa mort ? Douteuses. La contre-autopsie effectuée sur son corps roué de coups dément la thèse officielle du suicide et démontre que la victime aurait été battue, surement par la police. Sa disparition fut l’étincelle qui enflamma l’île pendant une semaine : violences, émeutes et pillages. 20 ans après ces événements tragiques, l’île Maurice s’apprête à commémorer la mort du chanteur le plus emblématique du pays, "celui qui a révolutionné la musique locale," selon Stephan Jauffret-Rezannah, directeur de Jorez Box (label musical mauricien). 

Le gouvernement mauricien et plusieurs acteurs de l’industrie musicale et culturelle ont prévu une série événements afin de rendre hommage à celui surnommé "le roi du Seggae". Bien que les ombres autour de sa mort aient quelque peu éclipsé l’incroyable contribution musicale et culturelle de cet artiste mythique… Kaya a inspiré toute une génération d’artistes, et au-delà de l’île Maurice entière.

(Lire notre article: Damien Elisa: 'Kaya, une part de moi à jamais')

10-gram pou Kaya

Stephan Jauffret-Rezannah est l’instigateur du projet ‘10-gram pou Kaya’. "Le but principal est d’avoir une trace tangible de Kaya. Car 20 ans après sa mort, il y a un vide autour de lui : pas de reconnaissance nationale. Le projet est né, quand on s’est demandé : 20 ans après, que reste-t-il de Kaya ?, nous précise Stephan, si 21 grammes est le poids de l’âme, pour commémorer les 20 ans de la mort de Kaya on lance un appel pour une contribution symbolique de Rs20." La somme récoltée servira à lancer les différentes phases du projet : 

Une reprise de la chanson ‘Sant Lamour’, avec le soutien de l’Atelier Mo’zar (Roche-Bois), et des artistes Emlyn, Eric Triton et La Nikita. Une fresque murale à Port-Louis, dont la réalisation graphique et artistique sera signée : Nicolas Bastien-Sylva et Emilien Jubeau. La sortie d’un livre. Une statue de Kaya intitulée ‘Seggaeman’, qui sera produite par le MGI. Enfin, le lancement du Seggae Music Day, le 10 août. La campagne débutera le 21 février prochain, avec la sortie du single, ‘Sant Lamour’.

Ce même jour, Jorez Box, en collaboration avec le Ministère des Arts et de la Culture (un événement !), et du Centre Nelson Mandela pour la Culture Africaine, organisent le concert ‘Kaya - Sime Lalimier / Omaz 20-T-AN’, à 19 heures sur l’esplanade du Port-Louis Waterfront. Un hommage d’une heure environ, avec plusieurs artistes, dont Blakkayo, Dagger Kila & The Soul Frequency, ou encore, Eric Triton. 

Exposition Kaya au Blue Penny Museum

Jusqu’au 30 mars prochain, une exposition, simplement intitulée ‘KAYA’, se tiendra au musée du Caudan, le Blue Penny Museum, à Port-Louis. L’objectif annoncé est de mettre en lumière la contribution de cet homme pour son peuple. Les visiteurs découvriront, à travers photos, objets personnels, documents d’époque et peintures, des facettes inédites et intimes de l’un des plus célèbres artistes mauriciens. 

D’autres célébrations sont aussi à prévoir… 

Une marche symbolique sera organisée pour "célébrer la vie et l’héritage de Kaya", le samedi 23 février. Rendez-vous à la Résidence Mère Théresa, à Triolet. L’initiative est signée des ONGs, Projet de Société et Safire, en collaboration avec les artistes Menwar, Gael Froget et Yannick Durhone, entre autres.      

Les festivaliers de la prochaine édition du festival Sakifo (lire notre article : Sakifo Frappe Fort Pour Ses 15 Ans!), à la Réunion (7, 8 et 9 juin), pourront profiter d’un hommage à Kaya par le groupe mauricien Racine Tatane - Vintan, le samedi 8 juin.  

Organisé par Culture Events & Production et le bar Kas Poz, à Ebène, le concert ‘Jam Pou Kaya’ rassemblera plusieurs artistes le vendredi 22 février à 22 heures. On y retrouvera notamment Les Inkonus, Fabien Cornelius, Melanie Peres et Manraj Bicka. Toujours le 22 février prochain, se tiendra le ‘Tribute to Kaya’ au Backstage, au Hennessy Park Hotel d’Ebène, avec Damien Elisa, ancien musicien de Kaya. 

Un programme très chargé. De quoi ne pas oublier ce monument culturel que fut Kaya: symbole d’espoir et de mauricianisme. Comme le souligne l’un des nombreux artistes inspirés par Kaya, Yann Payet, pianiste du talentueux groupe Les Inkonus, "Kaya représente beaucoup de choses pour les mauriciens. Moi, je souhaite lui rendre hommage à travers ma musique. Peu importe ce que pensent les autres, Kaya transmettait un message d’amour et d’unité, et il faut respecter cela." 

Ecoutez 'Sime lalimier' de Kaya :


Stacy FEVRIER - The Butterfly Effect
L’art d’être partout, avec toujours un coup d’avance, c’est Stacy Février. Suivez ici, et nulle part ailleurs, les nouveaux héros de la culture mauricienne et internationale.

Autres articles Idées et Tendances

commentez cet article

Film of the week

60%

On écoute

79%

Top de la semaine

Top du mois

1607 vues
Tanzii, quand dessin rime avec magie!
1296 vues
Les artistes qui vont secouer le Kaz'Out 2019!
1244 vues
Lolita Lélé, le nouveau tube de Batuk et Les (...)
1205 vues
Natty Gong en freestyle dans les rues de Londres (...)
1117 vues
Ici c’est Paris Mauritian All Stars !
1086 vues
Le Beau Plan Creative Park aux couleurs de Dreamers (...)
1045 vues
Realiz to bann rev, ‘l’hymne à la motivation’ d’Osmosis (...)
1026 vues
D&L, pour une industrie de la mode éthique à (...)
947 vues
Labelle, La Réunion du futur
869 vues
Junior Marina, de Konpoz to Lamizik à Dreamers X

Top 2019

1
5588 vues
Le nouveau clip très ‘hot’ de Saodaj’
2
5062 vues
‘Serenity’: Mélodrame sous les tropiques
3
4087 vues
‘Serenity’, magnifique flop