Les portes d’Aapravasi Ghat s’ouvrent sur la mer et la nature

Catégorie Idées | Histoire & Patrimoine / Publié le 26 Novembre 2017

Aapravasi Ghat et son histoire, à nouveau sous le feu des projecteurs du festival Porlwi. L’année dernière, Thomas Meur et Julien Venner avaient revisité ce lieu emblématique des pages de leur livre mosaïque 'Mauriciens d’ici et d’ailleurs', apportant une résonance toute symbolique et humaine à un site phare de l’histoire mauricienne. 

Allez + loin: Mauriciens d'ici et d'ailleurs, chef d'oeuvre de Noël 

Demain, du 29 novembre au 3 décembre, une foule de festivaliers va arpenter ce lieu historique lors du festival Porlwi by Nature. Petit saut dans le passé. L’Atlas accoste à Port-Louis avec 72 indiens originaires de Calcutta. Ces volontaires seront les premiers des 500 000 coolies "engagés", venant principalement d’Inde, à débarquer sur l'île jusqu'en 1920. Ils accosteront tous ici, à Trou Fanfaron, coin plus industriel du port de la capitale, où sera construit en 1849 un édifice gigantesque, Aapravasi Ghat, initialement appelé ‘Coolie Ghate’, pour accueillir ces vagues de migrants. Ce site, pan essentiel de l’histoire du peuplement de l’île Maurice et symbole international de l’engagisme, est inscrit au patrimoine mondial de l’Humanité en 2006.

Allez + loin : L'île Maurice aux 500 000 coolies 

Cette fois, Porlwi investit l’ensemble du site (enfin, ce qu'il reste) jusqu’aux docks méconnus spécialement réhabilités pour l'occasion. Le thème ‘nature’ de cette année obligeant les artistes à dériver vers d’autres horizons, le lien historique sera inévitablement moins fort que l’année dernière mais promet, notamment, un beau voyage dans le monde marin. Que va-t-il se passer à Aapravasi Ghat durant Porlwi by Nature ? Honneur au nouvel espace : les docks, deux exactement, anciennement à l’abandon, actuellement en réhabilitation, qui ouvriront exceptionnellement leurs portes durant le festival. A l’intérieur de ces magnifiques bâtiments de pierre faisant face au port : le monde marin et plus particulièrement les baleines ! Une rencontre entre géants (de l’histoire et de la mer) qui promet ! D’un côté : la projection sur grand écran de ‘La Planète des Géants’, documentaire entièrement tourné à l’île Maurice et primé dans de nombreux festivals. Un long-métrage aux très belles images réalisées par Guillaume Vincent en collaboration avec René Heuzey, célèbre spécialiste des océans et des tournages marins, et parrain de Green Attitude, l’association des hôtels Attitude. Le groupe hôtelier symbolise son engagement pour l’environnement, et la culture en générale, en sponsorisant les performances et installations du site d’Aapravasi Ghat. Un groupe indissociable du festival, déjà sponsor des illuminations du théâtre de Port-Louis lors des deux précédentes éditions. Un site qu'Attitude parsèmera de son expérience 'Otentik Attitude', via la projection de mini clips 'océans de vie' avec la voix de Daniella Bastien et une 'route des épices', pour une immersion éducative dans la faune et la flore marine. Dans l’autre dock, prend place l’exposition ‘Cétacé mystérieux’ signée Tatiana Patchama qui propose un beau voyage dans le monde des baleines à bosse ! 

En sortant des docks, changement de thème mais pas de décor, direction le cœur d’Aapravasi Ghat, le temps de visiter l’incontournable musée, ouvert exceptionnellement en mode nocturne durant le festival. Ensuite, en montant les marches, vous tomberez sur l’installation ‘Anba Pie’, une initiative de jeunes architectes toulousains du ‘Collectif Tournesol’ soutenue par le groupe Attitude (notre interview du collectif est à venir prochainement sur le Porlwi Blog). De drôles d’origamis flottent au bout des lianes d’arbres centenaires. Cueillez-les, vous y découvrirez à l’intérieur des graines de plantes et de fruits mauriciens. Un texte, éducatif et ludique, vous invite à semer les graines, surplace ou le long du parcours du festival, là où la terre vous semblera un peu monotone ! Alors, des bringelles et des pommes d’amours vont-elles pousser un peu partout, du port à la Citadelle ? A ce sujet, le site de Porlwi nous rappelle une anecdote étonnante : Il y a deux siècles, à la fondation de Port-Louis, une loi exigeait que chaque ménage plante un arbre fruitier dans la cour intérieure ou le jardin. En voilà une riche idée. Alors, on remet ça ?

Victor GENESTAR - Le Passionné
Un nouveau son, une expo, un ciné ? Méfiez-vous tout lui tient à cœur ! Avec sa plume aiguisée, quand tombe le verdict, c'est "L'amour et la violence"...

Autres articles Idées et Histoire & Patrimoine

commentez cet article

Actuellement

Dreamers 7

Film of the week

83%

On écoute

86%

Top de la semaine

Top du mois

7159 vues
Le nouveau A4C, made in Camp Caval
2397 vues
Rafiki, Tamarin et au-delà
1834 vues
Alors Lionel Permal, quel est le programme du prochain (...)
1779 vues
Konpoz to Lamizik, espoirs d'une finale
1203 vues
Vendredi 28 septembre, Dreamers et des étoiles
1110 vues
Fanfan la musique
791 vues
Yelle, toujours fluo!
708 vues
Ghostland, nouveau cauchemar de Pascal Laugier
695 vues
Avec la victoire d'Emlyn, Konpoz to Lamizik voit plus (...)
630 vues
[Video] Nou ti interview - The Prophecy

Top 2018

1
7159 vues
Le nouveau A4C, made in Camp Caval
2
5927 vues
Le jazz mauricien brille avec Jerry Léonide
3
5741 vues
Fusion et liberté avec Jerry and the Resistance