Oeson est le 'Ghetto Messiah'

Catégorie L'artiste de la semaine / Publié le 07 Août 2020

Il y a un an on vous présentait le single 'Love Process' d’Oeson, extrait de l’album 'Ghetto Messiah' qu’il finalisait encore à l’époque (Lire notre article : ''Le nouveau single d’Oeson, made with love''). Oeson est prêt. Après deux ans de travail, des collaborations avec Blakkayo, The Prophecy… et Ingrid Charoux, 'Ghetto Messiah' est enfin là. Le lancement de l’album se fera le 4 septembre sur la scène de Dreamers. Oeson est notre artiste de la semaine.

''En grandissant j’ai appris à donner un sens à ma passion pour la musique et je suis tombé amoureux du reggae. Pour moi, c’est une musique qui prône l’égalité, c’est ce que je veux transmettre à mon public.'' L’histoire commence en 2009. Evan Saunders devient Oeson et se lance dans la musique. Cette année-là, il sort ‘Donn Faya’, un premier album qui passe plutôt inaperçu. Oeson ne baisse pas les bras: '''Donn Faya’ a reçu de bonnes critiques et m’a encouragé à poursuivre mon chemin dans la musique.'' Avec quelques amis, il crée le groupe Roots Revolution et sort 'Mwa Twa Li'. L’album connaît un grand succès et propulse le groupe sur la scène du festival Kreol à La Réunion. Le parcours d’Oeson prend une nouvelle dimension en 2017. La raison? Une collaboration avec la star mauricienne Blakkayo sur 'Praise most high' à (re)voir plus bas (Lire notre article : ''Oeson invite Blakkayo dans un clip tourné à Port-Louis''), un morceau extrait d’un excellent deuxième album, 'Freedom Talk'. ''Avec cet album, j’ai pu me démarquer de ce que je fais d’habitude. C’était une belle aventure!'' Oeson est un artiste engagé. En octobre 2019, il sort à la surprise générale un clip en featuring avec La femme politique Ingrid Charoux. Le clip ‘Random System’ déroute un peu mais est un succès public et artistique (à voir plus bas).

Cette année, l’artiste originaire de L’Escalier dans le sud de l’île signe son troisième album solo sur son label Be record. Un des morceaux de l’album est en featuring avec Murvin Clélie le chanteur de The Prophecy. Avec 'Ghetto Messiah', Oeson choisit de produire un album live, 100 % reggae et avec une touche de modernité : ''J’ai adoré créer cet album. J’ai appris beaucoup de choses que j’ai hâte de partager avec mon public, notamment pour Dreamers. Nous travaillons sur un live très spécial avec de belles surprises!''. Le chanteur qui sera accompagné par le groupe Fighting nous confie réserver quelques surprises pour l’occasion. Rendez-vous le 4 septembre prochain avec Oeson… entre autres ! En attendant de découvrir ce live, un clip est dans les tuyaux sur le morceau 'Petite Reine'. Restez branché.

Regardez le clip ‘Praise most High’ d’Oeson ft. Blakkayo :


Regardez le clip 'Random System' d’Oeson : 


'L'artiste de la semaine' c'est chaque semaine avec La Isla Social Club en collaboration avec les hôtels Attitude. Accédez au classement de tous les artistes et cliquez sur 'Devenez Fan' pour suivre l'actualité d'un artiste mauricien (ou installé sur l'île) en particulier. 

Aniouta COTEGAH - Juste la fin du monde
Jeune, libre et impertinente, avec Aniouta Cotegah le futur c'est maintenant. La nouvelle vague? Sa passion. Son idole? Xavier Dolan, forcément.

Autres articles L'artiste de la semaine

commentez cet article

Film of the week

92%

On écoute

88%

Top de la semaine

Top du mois

1593 vues
Les révélations sidérantes de 'Seaspiracy'
1367 vues
'Woke', Vincent Brasse en plein cœur
1040 vues
'Dan Bwa', la fête mauricienne selon Babani Soundsystem
934 vues
'Tribes of Europa', le voyage fantastique des créateurs de (...)
875 vues
Dansez avec le nouveau Jungle !
870 vues
'The Dissident', magistral documentaire sur l’affaire Khashoggi
829 vues
De Bombay à New-York avec Davesar
818 vues
Prix Pritzker 2021: le bien-être l’emporte sur les paillettes
800 vues
Le sacre de Rone aux Césars !
786 vues
'Akelarre' met le feu au bûcher

Top 2021

1
1593 vues
Les révélations sidérantes de 'Seaspiracy'
2
1367 vues
'Woke', Vincent Brasse en plein cœur
3
1040 vues
'Dan Bwa', la fête mauricienne selon Babani Soundsystem